Natation : L'or et un record pour Titmus

Natation : L'or et un record pour Titmus©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le mercredi 28 juillet 2021 à 05h30

L'Australienne Ariarne Titmus a décroché l'or en 200m nage libre, battant au passage le record olympique. Le Hongrois Kristof Milak a connu les mêmes joies en 200m papillon.

Un tableau de rêve nous a été offert ce mercredi au Centre aquatique Tokyo en finale du 200m nage libre féminin. Auréolée deux jours plus tôt sur 400m face à la tenante du titre, l'Américaine Katie Ledecky, Ariarne Titmus a réalisé un doublé 400m-200m. En lice en compagnie de ces deux nageuses d'exception, l'éternelle Federica Pellegrini, toujours détentrice du record du monde, a également pris part à cette finale. Cependant, l'Italienne a terminé loin à la 7eme place tandis que Ledecky a déçu avec sa 5eme place finale.

Au contraire de Titmus, victorieuse en 1:53:50. Le nouveau record olympique sur la distance. La Hongkongaise Siobhan Bernadette Haughey et la Canadienne Penny Oleksiak accompagnent l'Australienne sur le podium. Ne récoltant pas de médaille, Katie Ledecky n'a pas eu le temps de s'apitoyer sur son sort car elle a dû se remobiliser un peu plus d'une heure plus tard pour s'élancer en finale d'un 1500m qu'elle a gagné ! Un bel exploit réalisé par la nageuse de 24ans. A l'instar de la Japonaise Yui Ohashi qui a pour sa part remporté la finale du 200m quatre nages devant les deux Américaines Alex Walsh et Kate Douglass.

Déception pour Viquerat, Milak énorme

Chez les hommes en 200m brasse, le Français Antoine Viquerat n'a pu faire mieux qu'une 5eme place en demi-finale en signant le 12eme temps. Rédhibitoire pour accéder à la finale. Vainqueurs de leur série respective, le Néerlandais Arno Kamminga et l'Australien Izaac Stubblety-Cook s'élanceront avec les faveurs des pronostics en finale. Quelques minutes plus tard, sur la même distance mais en papillon, Kristof Milak a éclaboussé le Centre aquatique de tout son talent...

Les USA exclus du podium !

Déjà détenteur du record du monde, effaçant Michael Phelps, le Hongrois a en outre fixé une nouvelle marque de référence olympique, une nouvelle fois aux dépens de la légende américaine. Et enfin, cette session matinale du jour s'est conclue par le relais masculin, 4x200m nage libre. Sans surprise, la Grande-Bretagne a dominé cette épreuve collective devant la Russie et l'Australie. En revanche le plus étonnant est l'absence des Etats-Unis du podium et la performance royale des Sujets de sa Majesté, achevant cette course collective à seulement deux centièmes du record du monde américain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.