Ligue Butagaz Energie (J13) : Pas d'erreur pour Metz, Brest et leurs poursuivants

Ligue Butagaz Energie (J13) : Pas d'erreur pour Metz, Brest et leurs poursuivants©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 27 janvier 2021 à 23h33

A l'occasion de la 13eme journée de Ligue Butagaz Energie, Metz et Brest sont sortis victorieux de leurs matchs sans forcer leur talent, tout comme Nantes et Paris 92.

Si les Bleus ont proposé de la tension, la 13eme journée de Ligue Butagaz Energie a été plus tranquille pour les cadors du championnat. Leader au bénéfice de deux matchs supplémentaires disputés, Metz a d'abord été mis en difficulté par Chambray. Les coéquipières d'Ana Paula Rodrigues (11 buts sur 15 tirs) ont fait de la résistance mais ont compté deux buts de retard à la mi-temps, qui ont été effacés à l'entame des douze dernières minutes. Une fin de match durant laquelle les Messines, qui ont vécu une large rotation d'effectif tout au long des 60 minutes, ont pris la mesure de leur adversaire. Grâce notamment à Tjasa Stanko (5 buts sur 7 tirs), Metz s'impose de six longueurs (23-29) et conserve la tête du classement devant Brest qui, pour la dixième fois en dix matchs, est sorti vainqueur de son duel avec Bourg-de-Péage. Là-aussi, Laurent Bezeau a donné du temps de jeu à tous son effectif, avec notamment une mi-temps pour chacune de ses gardiennes Sandra Toft (5 arrêts sur 15 tirs subis) et Cléopâtre Darleux (6 arrêts sur 22 tirs subis). Accrochées en début de match par les coéquipières d'Alexandra Nascimento (7 buts sur 11 tirs), les coéquipières d'Ana Gros (8 buts sur 13 tirs) ont haussé le ton en deuxième mi-temps avant une fin de match en pente douce pour une victoire de trois longueurs (26-29).

Nantes et Paris 92 ne faiblissent pas

Si Metz et Brest sont sortis vainqueurs, c'est également le cas pour Nantes et Paris 92, qui restent en embuscade. Mais le déplacement sur le parquet de Toulon-Saint-Cyr n'a pas été de tout repos pour les joueuses de Guillaume Saurina. Après avoir su remonter un retard de trois buts à la mi-temps, les coéquipières de Marie-Paule Gnabouyou (6 buts sur 7 tirs) ont essayé de continuer mais, face à Floriane André (12 arrêts sur 23 tirs subis), les Varoises ont peiné et laissé Lotte Grigel (10 buts sur 14 tirs) et les Nantaises prendre leurs aises mais sans « tuer le match ». Les joueuses de Loire-Atlantique ne s'imposent que de deux buts (27-29) mais gardent un point d'avance sur Paris 92. Sur le parquet de Fleury, les Parisiennes ont certes fait la course en tête l'essentiel du temps mais, emmenées par Oriane Ondono (5 buts sur 5 tirs), les joueuss du Loiret n'ont jamais été débordées. Laura Flippes (7 buts sur 10 tirs) et Nadia Offendal (7 buts sur 14 tirs) ont toutefois fait le nécessaire pour permettre à Paris 92 de s'imposer de deux longueurs (23-25) et de rester au contact de Nantes. Besançon, victorieux à Saint-Amand-les-Eaux (21-28), n'est qu'à trois points des Parisiennes mais voient Besançon, vainqueur à Saint-Amand-les-Eaux (21-28) ne pas se laisser distancer. En bas de tableau, Plan-de-Cuques a subi sa neuvième défaite de la saison à Nice (28-25) et reste lanterne rouge.

HANDBALL - LIGUE BUTAGAZ ENERGIE / 13EME JOURNEE
Mercredi 27 janvier 2021
Nice - Plan-de-Cuques : 28-25
Toulon-Saint-Cyr - Nantes : 27-29
Bourg-de-Péage - Brest : 26-29
Chambray - Metz : 23-29
Mérignac - Dijon : 23-26
Saint-Amand-les-Eaux - Besançon : 21-28
Fleury - Paris 92 : 23-25

Vos réactions doivent respecter nos CGU.