Lidl Starligue (J18) : Le PSG a fini par dominer Istres, Nantes et Chambéry ont fait le minimum

Lidl Starligue (J18) : Le PSG a fini par dominer Istres, Nantes et Chambéry ont fait le minimum©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 28 février 2021 à 19h03

Pour sa troisième sortie de la semaine, le PSG a peiné pour entrer dans son match à Istres mais a fini par trouver la solution et s'imposer nettement (22-32). Chambéry, vainqueur à Toulouse (25-26), et Nantes, tombeur d'Ivry (24-25), ont assuré.

Pour son troisième match de la semaine, le PSG Handball a été en mode diesel à Istres. Après sa victoire face à Kielce puis sa défaite rocambolesque à Flensbourg-Handewitt en Ligue des Champions, le sextuple champion du monde a eu du mal à entrer dans son match. Si les coéquipiers de Luka Karabatic (4 buts sur 5 tirs) ont compté trois buts d'avance peu après le quart d'heure de jeu, les coéquipiers de Rasmus Nielsen (7 buts sur 9 tirs) ont profité de la permissivité de la défense parisienne pour signer un 4-0 en un peu moins de quatre minutes pour passer devant au tableau d'affichage. Les deux formations sont restées au coude-à-coude jusqu'à la pause, avec Kamil Syprzak (5 buts sur 8 tirs) qui a permis au PSG de mener d'un but. Après ces 30 premières minutes poussives, Raul Gonzalez Gutierrez a remobilisé ses troupes et l'implication n'a plus été la même. Yann Genty (8 arrêts à 47% d'efficacité) a multiplié les parades pour empêcher Istres de marquer pendant un peu plus de sept minutes. Dans l'intervalle, Dylan Nahi (3 buts sur 4 tirs), Dainis Kristopans (5 buts sur 8 tirs) et Mikkel Hansen (7 buts sur 12 tirs) ont permis au PSG de prendre six buts d'avance. Le rouleau compresseur parisien était alors lancé et l'écart n'a cessé d'enfler pour atteindre les dix buts à six minutes de la fin de la rencontre. Une dernière réalisation de Juan José Fernandez (1 but sur 1 tir) permet aux Provençaux de s'incliner par ce même écart (22-32). Le PSG signe ainsi 16eme victoire en autant de rencontres cette saison quand Istres voit sa série de deux victoires de suite prendre fin.

Nantes s'est fait peur à Ivry

Trois jours après son match nul frustrant à Kiel, le retour à l'ordinaire du championnat n'a pas été simple pour Nantes. Si les joueurs d'Alberto Entrerrios ont été présents dès l'entame de match, ils n'ont pas été en mesure de creuser très tôt l'écart face au quatorzième du classement de Lidl Starligue. Si l'USI a su prendre deux buts d'avance après 20 minutes de jeu, c'est dans les cinq dernières minutes avant la pause que les Franciliens ont creusé un écart significatif. Léo Martinez (2 buts sur 6 tirs), Robin Dourte (2 buts sur 3 tirs) et Linus Persson (6 buts sur 8 tirs) ont permis à Ivry de prendre trois buts d'avance, David Balaguer (8 buts sur 11 tirs) réduisant l'écart à deux longueurs à la mi-temps. Au retour sur le parquet, les Ivryiens n'ont pas coupé leur effort pour prendre cinq buts d'avance avec 25 minutes encore à jouer. Les Nantais, emmenés par Dragan Pechmalbec (5 buts sur 6 tirs), n'ont jamais abandonné l'idée de remporter cette rencontre et, progressivement, ont réduit l'écart pour égaliser à un peu moins de dix minutes de la fin du match. Multipliant les pertes de balle, les Franciliens ont laissé le « H » prendre l'avantage pour s'imposer d'une longueur (24-25), Emil Nielsen (12 arrêts à 33% d'efficacité), stoppant la dernière tentative de Léo Martinez. Nantes consolide sa cinquième place quand Ivry voit Tremblay, premier relégable, revenir à deux longueurs.

Chambéry a eu le dernier mot

Une semaine après un coup d'arrêt face à Tremblay, Chambéry n'a pas manqué son déplacement à Toulouse. Grâce à un Nikola Portner (18 arrêts à 45% d'efficacité) en forme d'entrée et à Iosu Goni (6 buts sur 9 tirs), les Savoyards ont démarré très fort cette rencontre, n'encaissant qu'un bout pour mener de six longueurs après dix minutes de jeu. Sonnés par cet entame de match, les Toulousains ont repris leurs esprits pour revenir à une longueur en douze minutes, notamment grâce à Pierre Soudry (7 buts sur 8 tirs). C'est finalement avec deux longueurs d'avance que les joueurs d'Erick Mathé ont atteint la mi-temps. Un retard que le Fenix a effacé en quatre minutes après la pause. Les défenses ont alors pris le pas sur les attaques, Cesar de Almeida (6 arrêts à 38% d'efficacité) répondant à Nikola Portner. Toutefois, ce sont les Chambériens qui ont trouvé des solutions pour aborder les dix dernières minutes avec cinq longueurs d'avance. Les Toulousains ont alors tout donné pour espérer un hold-up dans cette rencontre mais ils n'ont pu revenir qu'à une longueur dans la dernière minute grâce à un jet de sept mètres d'Uros Borzas (2 buts sur 5 tirs). Chambéry s'impose d'une courte marge (25-26) et conforte sa huitième place quand Toulouse, battu pour la cinquième fois de suite en championnat, continue de décrocher.

HANDBALL - LIDL STARLIGUE / 18EME JOURNEE
Jeudi 25 février 2021
Aix - Chartres : 23-24

Vendredi 26 février 2021
Tremblay - Limoges : 30-29
Saint-Raphaël - Cesson-Rennes : 27-25

Dimanche 28 février 2021
Istres - PSG Handball : 22-32
Ivry - Nantes : 24-25
Toulouse - Chambéry : 25-26

Jeudi 4 mars 2021
20h30 : Montpellier - Créteil

Reporté à une date ultérieure
Nîmes - Dunkerque

Vos réactions doivent respecter nos CGU.