Orléans : On a revu le président Philippe Boutron, gravement accidenté au Dakar

Orléans : On a revu le président Philippe Boutron, gravement accidenté au Dakar©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le vendredi 06 mai 2022 à 08h59

Gravement blessé avant le lancement du Dakar 2022, Philippe Boutron, pilote et président de l'US Orléans, est réapparu publiquement pour la première fois.



Le 30 décembre dernier, en marge des vérifications techniques préalables au lancement du Dakar 2022, le pilote français Philippe Boutron était gravement blessé lors d'une explosion impliquant un véhicule d'assistance de son équipe, à Djeddah en Arabie Saoudite. Engagé par la formation Sodicars pour ce qui devait être son 9e Dakar, Boutron, également président du club de football de l'US Orléans (10eme du National, la 3eme division), était très sévèrement touché à une jambe par l'explosion d'un engin sous un véhicule d'assistance de son équipe, dont le plancher était troué alors que les airbags s'étaient déclenchés, et placé dans le coma. D'abord opéré en Arabie Saoudite puis transféré à l'hôpital Percy de Clamart, le pilote français de 61 ans sortait du coma début janvier. Puis fin janvier, on apprenait que ses jambes étaient heureusement sauvées et qu'il ne serait pas amputé.

Boutron : « Je fais beaucoup de rééducation, je progresse »


Mercredi soir, Philippe Boutron a fait sa première apparition publique pour la soirée de fin de saison de l'US Orléans au Domaine des Portes de Sologne. Un peu plus de quatre mois après avoir été victime d'un attentat sur le Dakar, il avait le sourire. « Je fais beaucoup de rééducation, je progresse. Les béquilles me donnent une autonomie que je n'avais pas. Cela fait une dizaine de jours que je peux me déplacer avec. J'ai eu une permission spéciale pour sortir ce soir (mercredi), mais dès demain, je retourne à l'hôpital à Clamart. J'espère en sortir fin mai. Je reviendrai au stade, à Saint-Pryvé, pour la dernière journée de championnat contre Laval », a-t-il confié à la République du Centre.

Boutron « très, très content d'être là »

Cette présence signifiait beaucoup pour le président de l'USO. « Je suis très, très content d'être là. Cela me permet de revoir mes amis, mes partenaires, qui sont vitaux pour l'avenir du club, et bien sûr mes joueurs, que je n'avais pas vus depuis quatre mois. Je me devais d'être là. » Philippe Boutron a traversé des semaines compliquées, et a-t-il songé à passer la main ? « Mon seul souci, c'est la pérennité du club et qu'il progresse. Si des projets sérieux se présentent, je suis ouvert à tout, a-t-il répondu à la République du Centre. À partir du moment où il y a des moyens et des idées nouvelles, je suis ouvert. Encore faut-il tomber sur des gens sérieux ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.