Marcelino a refusé le FC Séville et l'Arabie saoudite

Marcelino a refusé le FC Séville et l'Arabie saoudite©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mardi 17 octobre 2023 à 10h08

Depuis sa démission d'entraîneur de l'OM, le 20 septembre dernier, Marcelino a reçu deux offres, de la part du FC Séville et d'un club d'Arabie saoudite. L'Espagnol a reconnu au micro de la Cadena COPE avoir refusé les deux propositions.


Marcelino n'a visiblement pas manqué de sollicitations depuis la fin de son aventure à l'OM. Le technicien n'a eu à diriger que 7 matchs officiels avec le club phocéen avant de démissionner suite à la réunion très tendue entre des groupes de supporters et les dirigeants du club. Depuis, il a pris la parole dans L'Equipe, la semaine dernière, dénonçant "l'ambiance de menace" de la réunion et la régression du club. Lundi soir, c'est auprès de la Cadena COPE que l'ancien entraîneur de l'OM s'est confié, notamment concernant des approches à son égard. Le FC Séville, qui s'est séparé de José Luis Mendilibar le 8 octobre et l'a remplacé par Diego Alonso, a notamment sollicité l'Espagnol.

Des conditions "pas réunies" pour un nouveau projet à Séville

"Il y a eu une conversation avec Séville qui est un grand club, mais les conditions nécessaires pour ce nouveau projet n'ont pas été réunies", a reconnu l'ancien entraîneur du club andalou, avant de poursuivre sur l'impossibilité d'une union : "C'était pour une saison et la dernière autre fois, quand j'étais là-bas (2011-2012)j'ai vu que les projets durables étaient ceux qui avaient une réalité". L'Arabie saoudite, elle aussi, a tenté le coup pour Marcelino, mais là aussi, cela ne s'est pas concrétisé. "La semaine dernière, j'avais une offre de l'Arabie mais elle ne rentre pas dans notre perspective. L'offre était un peu... Un représentant vous propose l'offre mais nous ne l'avons pas prise en considération", a dévoilé Marcelino.

Marcelino n'en veut pas à Longoria

Lors de son intervention, l'ancien entraîneur de l'OM a également confié ne pas en vouloir à son désormais ancien président, Pablo Longoria, qui est resté président du club après s'être mis temporairement en retrait. "Je ne me sens pas trahi par Pablo, il m'a donné des explications, je le considère comme un ami et quand une personne prend une décision et la change ensuite, je suis sûr qu'il y a une raison à cela", a clarifié Marcelino.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.