L2 : Bordeaux et Saint-Etienne, deux monuments en péril

L2 : Bordeaux et Saint-Etienne, deux monuments en péril ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le mercredi 06 décembre 2023 à 16h00

Alors que Bordeaux est tombé dans la zone rouge, Saint-Etienne traverse une crise de résultats fatale à son entraîneur Laurent Batlles. Retour sur deux décennies qui ont changé la destinée de deux clubs majeurs du football français.



Rien ne va plus autant à Bordeaux qu'à Saint-Etienne. Disputée essentiellement ce mardi, la 17eme journée de Ligue 2 n'a pas été sans conséquences pour ces deux clubs. Battus sur la pelouse de Quevilly Rouen Métropole, les Girondins ont plongé dans la zone de relégation. De leur côté, les Verts ont signé face à Guingamp une cinquième défaite de rang qui a scellé le sort de l'entraîneur stéphanois Laurent Batlles. Autant en Gironde que dans la Loire, les difficultés actuelles interviennent après bien des soubresauts, autant en interne que sur le plan sportif, intervenus lors des deux dernières décennies. A l'entame des années 2000, les Girondins de Bordeaux ont vécu un important bouleversement en coulisses avec l'arrivée du Groupe M6 comme nouveau propriétaire. Ce qui ne s'est pas traduit par un changement dans l'organigramme, Jean-Louis Triaud conservant la présidence du club et ce jusqu'en 2017. Mis à part un trou d'air lors des saisons 2003-2004, le club bordelais a toujours joué les premiers rôles, remportant même le titre de champion de France en 2009 avant d'atteindre les quarts de finale de la Ligue des Champions la saison suivante. Le tout sous la férule de Laurent Blanc, qui n'a ensuite pas résisté aux sirènes de l'équipe de France pour emmener l'après-Knysna. Cette période de stabilité a alors laissé place à une lente chute dans la hiérarchie hexagonale. Ne souhaitant plus investir dans le club, le groupe audiovisuel a fini par accepter l'offre du fonds d'investissement américain GACP en juillet 2018.

Bordeaux ballotté et en grande difficulté

Ce dernier a ensuite revenu ses parts à King Street un peu plus d'un an plus tard. Un investisseur qui a très vite décrété qu'il « ne souhaite plus soutenir le club et financer ses besoins actuels et futurs ». Autrement dit, les Girondins de Bordeaux sont mis en vente dès avril 2021, repris par Gérard Lopez dès l'été suivant. Ces atermoiements n'ont pas été sans conséquences sur le secteur sportif, avec une relégation en Ligue 2 au terme de la saison 2021-2022, 30 ans après le dernier passage du club en deuxième division. L'objectif remontée donné aux joueurs de David Guion, qui a succédé en cours de saison à Vladimir Petkovic, a alors été manqué pour trois petits points la saison suivante, l'absence de barrages d'accession n'ayant pas joué pour les Girondins. L'exercice 2023-2024 a débuté de manière relativement rassurante, avec trois victoires sur les six premières journées. Mais quasiment deux mois sans succès ont changé la donne, poussant David Guion vers la sortie, remplacé par Albert Riera. L'ancien joueur des Girondins essaye de redresser la barre mais le spectre d'une chute en National est de moins en moins un potentiel cauchemar. Du côté des Verts, si la situation n'est pas encore autant désespérée, un redressement est désormais attendu. Arrivés à la tête du club en 2003 après l'avoir racheté à Alain Bompard, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer ont débuté leur aventure en Ligue 2 avant de retrouver l'élite dès la saison 2004-2005. Un retour tonitruant avec une sixième place au terme de l'exercice.

Saint-Etienne a trop alterné le chaud et le froid

Ensuite, les Verts ont essentiellement joué au yo-yo, alternant les saisons réussies et celle marquées par la lutte pour le maintien souvent obtenu in extremis. Des résultats en dents-de-scie qui ont également usé bien des entraîneurs mis à part la période allant de décembre 2009 à mai 2017, quand Christophe Galtier a porté le club stéphanois aux portes d'un retour en Ligue des Champions. En effet, l'ASSE n'a jamais quitté le Top 6 du championnat entre les saisons 2012-2013 et 2015-2016. Ce à quoi s'est ajouté une Coupe de la Ligue en 2013, premier trophée remporté par le club depuis le titre de champion de Ligue 2 en 2004. Le départ à Lille du technicien marseillais lors de l'été 2017 a provoqué une période d'instabilité au poste d'entraîneur et des résultats à nouveau chancelants. Jean-Louis Gasset a alors remis le club sur les rails, atteignant à nouveau la quatrième place au terme de la saison 2018-2019. Ghislain Printant puis Claude Puel n'ont pu éviter l'érosion des résultats, qui s'est achevée par une relégation au terme de l'exercice 2021-2022. S'il a pu redresser bien des clubs, Pascal Dupraz n'a pas été l'homme providentiel, remplacé en juin 2022 par Laurent Batlles. Les deux défaites inaugurales ayant été suivies par dix matchs sans revers, tout semblait indiquer que l'ASSE pouvait jouer à nouveau les premiers rôles. Toutefois, un mois de novembre à oublier a poussé le duo présidentiel à renverser une énième fois la table. Sans certitude que cela permette aux Verts de retrouver leur lustre d'antan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.