Saint-Etienne : La colère de Puel

Saint-Etienne : La colère de Puel©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 10 janvier 2021 à 17h02

L'entraîneur de Saint-Etienne, Claude Puel, était en colère après la défaite des Verts à Reims (1-3).



Saint-Etienne demeurait sur une série de sept rencontres sans revers. Les Verts avaient notamment accroché Lille (1-1), Monaco (2-2) et le Paris-SG (1-1), mercredi dernier à l'occasion du premier match de la nouvelle année 2021. Ils étaient aussi allés l'emporter à Bordeaux (2-1), le 16 décembre. Bref, l'ASSE s'était remis dans le bon chemin. Ça, c'était avant l'écroulement à Reims (1-3), samedi soir lors de la 19eme journée de Ligue 1.

Puel : « Je n'ai pas l'habitude de parler de l'arbitrage mais là, je ne comprends pas »

Le club du Forez est lourdement tombé en Champagne où il a seulement réduit l'écart dans les vingt dernières minutes. Claude Puel était très mécontent suite au coup de sifflet final. L'entraîneur de Saint-Etienne était particulièrement remonté après... l'arbitrage. « Je suis en colère par rapport à tous ces faits de jeu qui ont été systématiquement contraires. Je n'ai pas l'habitude de parler de l'arbitrage mais là, je ne comprends pas. Sur le penalty pour Reims, Mathieu (Debuchy) ne peut pas l'éviter à moins de se couper le bras. Sur le coup franc sifflé avant le troisième but rémois, Mathieu (Debuchy) prend un coup de coude dans la bouche, il est en sang et l'arbitre aurait pu revenir sur les images. On a aussi une occasion par Mathieu (Debuchy) qui aurait pu égaliser mais qui est déséquilibré dans la surface », a lâché Puel, samedi soir.


Puel furieux : « Les faits de jeu ont faussé la partie »

« Il y a beaucoup de faits de jeu que je n'accepte pas. Les faits de jeu ont faussé la partie et malgré tous ces aléas, mes joueurs n'ont pas pété un câble, a ajouté le coach des Verts. On a des situations pour revenir au score mais quand l'adversaire mène sur un fait de jeu, ça le renforce dans sa position, son bloc bas, son jeu basé sur les contre-attaques. On a eu une grosse débauche d'énergie mais on n'est pas récompensé. » Le week-end prochain, les Verts se déplaceront à nouveau et se rendront à Strasbourg qui vient d'enchaîner deux victoires (5-0 sur Nîmes et 1-0 à Lens).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.