Ligue 1 : Reims dompte les Verts

Ligue 1 : Reims dompte les Verts©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, Media365, publié le samedi 09 janvier 2021 à 23h21

Le Stade de Reims, vainqueur de Saint-Etienne samedi (3-1, 19eme journée de Ligue 1), double son adversaire du soir.

Le premier club de l'Hexagone à avoir brillé en Coupe d'Europe accueillait l'équipe comptant le plus de titres de champion de France. Deux formations mythiques, engagées cette saison dans la bataille pour le maintien, qui se suivaient au classement (quatorzièmes avec 19 unités, les Verts devançaient au coup d'envoi leurs hôtes d'une place et d'un petit point).

Après un round d'observation d'une dizaine de minutes, Nathanaël Mbuku lançait Thomas Foket. Le latéral belge a levé la tête et servi Wout Faes d'un centre en retrait. Monté apporter le danger, le défenseur central a vu sa reprise contrée par le bras de Mathieu Debuchy. M.Batta a immédiatement désigné le point de penalty. Serein, Boulaye Dia a converti la sanction en ouvrant le pied droit, après avoir fait partir Jessy Moulin sur la gauche. Deux minutes plus tard, l'arbitre s'est montré clément envers Moreto Cassamã, en n'adressant qu'un carton jaune au Bissau-Guinée, coupable d'un tacle de boucher sur la cheville de Mahdi Camara. Le sort penchait en faveur des locaux, et ça n'allait pas changer.

A la 28eme, Debuchy a eu l'occasion de se rattraper sur un magnifique renversement d'Adil Aouchiche. Hélas pour l'ASSE, seul face à Pedrag Rajkovic, son capitaine a topé sa frappe après avoir réussi son contrôle. A la 34eme minute, en revanche, le portier marnais n'a pu compter que sur lui-même, quand Arnaud Nordin - mis sur orbite par un coup-franc finement joué par Ryad Boudebouz - a cherché à lui passer le ballon entre les jambes, sans trouver de trou. Malmenés depuis l'ouverture du score, contraints à balancer et subir, les locaux ont réussi un mouvement d'école à la 37eme, quand Ghislain Konan a écarté pour Arbër Zeneli. Le Kosovar a alors glissé vers Xavier Chavalerin, auteur d'un bel appel sur la gauche. Le milieu défensif enchaînait ensuite d'un centre au sol, que Dia coupait pour battre Moulin de près. Clinique ! Supérieurs jusque-là dans la qualité collective et l'intensité, les visiteurs ont été glacés par ce break et attendu le retour aux vestiaires.

DES VERTS PAS VERNIS

Claude Puel soufflait dans les bronches de ses joueurs, qui revenaient regonflés. A la 50eme, Boudebouz a déposé un coup-franc lointain au point de penalty, où Debuchy sautait plus haut que ses adversaires pour décroiser une tête puissante vers la lucarne. Rajkovic frustrait à nouveau les Stéphanois en s'allongeant pour dévier du bout des doigts ! Peu avant l'heure de jeu, Marshall Munesti, à peine entré, s'est fait balayer par Debuchy - décidément partout ! - à l'orée de la surface, plein axe. Mathieu Cafaro ne s'est pas posé de question, envoyant un parpaing qui a fissuré le mur adverse. En déviant d'une cuisse peu ferme, Camara a pris Moulin à contre-pied. Dur à encaisser pour les Stéphanois, qui mettaient dix minutes à s'en remettre !

A la 68eme, Romain Hamouma s'est faufilé sur la droite de la surface pour viser le soupirail du premier poteau. Parfaitement placé, le ballon a été sorti par la main ferme de Rajkovic. Les visiteurs parvenaient tout de même à sauver l'honneur à la 72eme, sur un ballon mal renvoyé par la défense marnaise. D'un retourné acrobatique, l'increvable Debuchy a trouvé Charles Abi. Du gauche, à environ 8 mètres de la cible, le nouvel entrant s'est appliqué pour réduire l'écart. Dix minutes avant la fin du temps réglementaire, de l'arc de cercle, Denis Bouanga a visé la lucarne. Facile, Rajkovic s'est envolé pour bloquer. Ses coéquipiers verrouillaient ensuite les 30 mètres jusqu'au coup de sifflet final. Au terme de cette partie aussi plaisante que pleine de rebondissements, les Rémois s'emparent de la quatorzième place, tandis que les Verts - dépassés également par Strasbourg -, tombent au seizième rang.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.