Lyon / Bosz : " Le président n'a pas exigé de victoire "

Lyon / Bosz : " Le président n'a pas exigé de victoire "©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 08 octobre 2022 à 09h35

Après le match nul de Lyon contre Toulouse vendredi soir en Ligue 1 (1-1), Peter Bosz a tenu des propos surprenants en conférence de presse.



Lyon n'est pas parvenu à renouer avec la victoire ce vendredi en championnat. Malgré l'avantage du terrain et aussi le fait d'avoir marqué rapidement, les Gones ont essuyé un match nul (1-1). Un résultat qui ne les fait pas trop avancer au classement.

« Le président n'a pas exigé de victoire »

N'ayant pas pu guider les siens vers la victoire, Peter Bosz se retrouve dans une situation de plus en plus fragile. Pourtant, il n'a pas l'intention de démissionner. Quand on lui demande en conférence de presse s'il sera encore en place pour le prochain match, il indique que ce n'est « pas à (lui) de se poser ces questions. »

A la question posée par le présentateur de Prime Video, si une victoire lui était exigée face au TFC par le président, il a répondu que « non, on n'a pas eu le temps de discuter avec le président. Que voulez-vous que je vous réponde ? »


Bosz réfute toute fracture avec ses joueurs

Il a été rapporté à Bosz les déclarations tenues par Alexandre Lacazette au coup de sifflet final dans lesquelles ce dernier affirme que le sort de l'entraineur ne le concerne pas et qu'il est là lui « pour gagner les matchs. » « Il n'y a pas de fracture avec lui », a rassuré l'entraineur des Gones, avant de faire savoir à son interlocuteur : « si j'ai des choses à dire au capitaine, je le dis à lui, pas à toi. »

« On a pris un but con »

Malgré la succession des questions embarrassantes, Bosz a quand même eu le temps de faire l'analyse du match et de reconnaitre que sa formation n'a pas été à la hauteur. « Je suis très déçu qu'on n'ait pas gagné. Il faut être honnête. On a fait une très mauvaise première période, la pression était grosse. On marque très vite, c'est là qu'on doit bien jouer et on ne l'a pas fait. En deuxième période, c'était mieux, sans être super. On a mieux joué, mais on a pris un but con. Quand tu perds quatre fois à Lyon, ça impacte la confiance. Mais marquer après deux minutes aurait dû nous aider à faire le job, il faut faire mieux. »

Quelle serait la solution pour enfin mettre fin à cette spirale ? « J'avais la réponse de pourquoi, ça serait facile, a-t-il rétorqué. Finalement, ce soir (vendredi) le résultat c'était le plus important, et le nul ce n'est pas un bon résultat. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.