Monaco : Camara fait polémique contre l'homophobie

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 20 mai 2024 à 00h11

Mohamed Camara a décidé de s'exclure de l'opération anti-discriminations décidée par la LFP.

Un an après la polémique générale née de la journée contre l'homophobie en Ligue 1, et du refus de plusieurs joueurs de porter le brassard aux couleurs de la communauté LGBT+ - ce qui en avait laissé certains hors des feuilles de match -, la journée de lutte contre les discriminations était un peu plus discrète cette saison, histoire justement d'éviter le même remue-ménage qu'en mai 2023. Mais ça n'a pas empêché Mohamed Camara de barrer avec du scotch blanc le logo de la Ligue 1 en arc-en-ciel, à nouveau apposé sur les maillots en cette 38e et dernière levée du championnat, ainsi que le slogan "Lutte contre l'homophobie".


Mohamed également forfait, comme la saison dernière

L'ironie veut qu'on n'aurait peut-être pas remarqué le milieu de terrain malien, en tout cas beaucoup moins, si ce n'est pas lui qui avait été amené à tirer le penalty du 3-0 contre Nantes en première période (4-0, score final), alors qu'on attendait l'attaquant Wissam Ben Yedder habituel préposé à l'exercice. On aurait possiblement moins reparlé, aussi, de son absence sur la photo collective d'avant-match également mise en place contre l'homophobie dans le football...

D'après les informations relayées par nos confrères du Parisien, l'AS Monaco comme le joueur pourraient être sanctionnés a posteriori par la Ligue. Mostafa Mohamed, l'attaquant du FC Nantes, avait déjà déclaré forfait pour le même match dans des circonstances qu'on peut imaginer liées aux mêmes raisons. L'Egyptien faisait déjà partie des joueurs incriminés la saison passée, ce qui lui avait d'ailleurs valu une sanction de la part de son club.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.