Amical : L'OM sombre contre Middlesbrough

Amical : L'OM sombre contre Middlesbrough©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le vendredi 22 juillet 2022 à 22h05

Moins d'une semaine après son naufrage face à Norwich (0-3), l'OM a subi une nouvelle déconvenue ce vendredi en match amical contre Middlesbrough (2-0).



Après un revers sec et préoccupant contre Norwich City (0-3), l'Olympique de Marseille version Igor Tudor remettait le couvert contre une formation anglaise, ce vendredi : Middlesbrough. Une place forte du foot britannique qui pouvait offrir une opposition intéressante à ce stade de la préparation des Marseillais. Les enjeux étaient d'ailleurs multiples pour les vice-champions de France : il s'agissait d'éviter les blessures, et de prendre des repères sous la tutelle de leur nouvel entraîneur.

La composition

Igor Tudor, justement, n'avait pas modifié son animation, confirmant ainsi son désir de travailler sur un système en 3-4-3. La défense centrale était composée de trois renforts estivaux : Gigot, Mbemba et le jeune Touré. Dans l'entrejeu, Guendouzi était associé à Rongier, tandis qu'Ünder et Kolasinac, avec des profils bien distincts, s'attelaient à jouer les pistons. Gerson était aligné aux avant-postes avec Milik et Payet.

Le onze de départ de l'OM : Lopez - Gigot, Mbemba, Touré - Ünder, Rongier, Guendouzi, Kolasinac - Gerson, Milik, Payet.

Le match

Dans le jeu, les Marseillais ont proposé un contenu bien plus consistant que lors de leur dernière sortie. Cela s'est traduit par une domination territoriale assez nette en première période, bien que les situations chaudes n'aient pas été nombreuses. Milik, à plusieurs reprises, mais aussi Payet ou Gerson ont toutefois fait passer quelques frissons dans la défense de la formation britannique. Sans réussite.

Les Marseillais se sont attelés à bien conserver le ballon, alternant combinaisons dans l'axe et utilisation des côtés. Mais il leur a manqué un peu de créativité et d'efficacité dans le dernier geste - tir, dernière passe - pour matérialiser leur supériorité. Tout le contraire d'une équipe de Middlesbrough clinique en seconde période. Alors que Tudor a logiquement procédé à une large rotation, c'est la formation anglaise qui a fait la différence en marquant par deux fois, grâce à Jones (1-0, 50e) puis Tavernier (2-0, 72e). A noter les grands débuts de Jonathan Clauss et Luis Suarez. L'international français a été actif offensivement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.