Ligue 1 : Match nul logique entre Metz et Bordeaux

Ligue 1 : Match nul logique entre Metz et Bordeaux©Media365

Franck GUIDICELLI, Media365, publié le mercredi 06 janvier 2021 à 20h51

Dans un match sans intensité, Metz et Bordeaux n'ont pas réussi à se départager et doivent se contenter d'un petit point (0-0).

Trop timides, Metz et Bordeaux ont raté leur match, faute d'ambition. Pas de spectacle, pas de but mais un point qui aura peut-être son importance en fin de saison.

Deux blocs compacts

Beaucoup d'incertitudes avant ce match de reprise entre Metz et Bordeaux. Des deux côtés, il fallait faire sans un joueur majeur pour tenter d'arracher une victoire toujours bonne pour la confiance en ce début d'année. En effet, les Messins ne pouvaient pas compter sur Farid Boulaya alors que du côté bordelais, l'homme fort de ce début de saison, Hatem Ben Arfa était absent. Chacun devait donc faire sans son meneur de jeu. Comme prévu Frédéric Antonetti avait choisi d'aligner une équipe avec une ligne de cinq défenseurs dans 5-4-1 aux allures de 3-6-1 en phase de possession. L'objectif était clair : mettre de la densité au milieu de terrain ce qui explique une première période assez terne avec deux équipes ramassées sur à peine 40 mètres et un jeu stérile au milieu du terrain, faute d'espace. Résultat, quasiment aucune occasion si ce n'est un bon centre de Thomas Délaine pour Lamine Gueye, qui a vendangé l'offrande à 6 mètres des buts de Benoit Costil (17eme). Sans compter une multitude de petites fautes qui a considérablement haché le jeu.

Les Girondins finissent à dix

En seconde période, le scénario était très proche même si Bordeaux a clairement pris le contrôle du ballon. De manière très stérile toutefois avec encore une fois très peu d'occasions et des défenses qui ont facilement pris le pas sur des attaques sans imagination. Pourtant les deux coachs ont modifié l'intégralité de leur ligne d'attaque, sans succès. Le match nul et vierge devenait donc logique d'autant qu'il semblait contenter tout le monde. La blessure de Mehdi Zerkane (82eme) alors que Jean-Louis Gasset avait déjà effectué ses cinq changements a laissé les Girondins à 10 contre 11. L'absence des deux meneurs de jeu respectifs s'est cruellement fait ressentir, tant le match a été triste. Benoit Costil se réjouira toutefois d'avoir réussi un dixième clean-sheet cette saison, record européen. Du côté messin, la prochaine réception de Nice devra être abordée avec plus d'ambition pour espérer mieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.