Ligue 1 : Le bon coup d'Angers

Ligue 1 : Le bon coup d'Angers©Media365
A lire aussi

Bryan SECRET, Media365, publié le dimanche 06 décembre 2020 à 16h57

En dominant Lorient (2-0), les Angevins ont réalisé une belle opération, et reviennent à un point du Top 5.

Face à des Merlus tenaces, les Angevins se sont imposés grâce à des buts d'Angelo Fulgini et de Pierrick Capelle (2-0) à Raymond-Kopa au terme d'un match rythmé, vivant et tactique. Dès le coup d'envoi, en voyant les Lorientais se ruer vers eux, les hommes de Stéphane Moulin ont compris que la rencontre de cette 13e journée de Ligue 1 allait être compliquée. Par leur pressing sur le porteur du ballon, les Lorientais ont décidé de gêner le SCO qui a eu du mal à sortir de son camp. Il a fallu un petit exploit personnel d'Angelo Fulgini (11ème minute) après une touche d'Abdoulaye Bamba à droite à 30 mètres du but lorientais, bien déviée par Stéphane Bahoken dans l'axe à l'entrée de la surface, pour qu'Angers ne débloque la situation. Le meneur de jeu a profité d'un contre-favorable face à Julien Laporte, en croisant sa conduite de balle, pour se retrouver face à Paul Nardi et marquer du bout du pied droit à ras de terre (1-0).


Les Lorientais ne se sont pas démontés
À ce moment de la rencontre, il semblait que l'ouverture du score angevine allait assommer les Merlus mais au contraire, ils n'ont pas cessé de jouer et de presser à la demande de Christophe Pélissier, offrant une très belle bataille au milieu du terrain. Les chocs ont été rugueux dans une première période rythmée. Et cela n'a pas empêché les Angevins se procurer deux occasions nettes par Stéphane Bahoken. Le Camerounais a d'abord manqué de calmer les ardeurs adverses à la 19ème minute après un bon service à gauche dans la surface lorientaise d'Angelo Fulgini, en tirant du gauche au-dessus, puis à la 34ème minute après une longue ouverture de Romain Thomas en profondeur et un duel gagné face à Gravillon mais un manque de précision du droit. Cela a donné des idées aux Lorientais, qui avant la pause, ont failli égaliser grâce à l'audace de Laurent Abergel auteur d'une frappe flottante du droit de 25 mètres (45ème+2) déviée par Thomas. A la mi-temps, le doute était permis.


Angers a souffert mais s'est montré clinique
Au retour des vestiaires, alors qu'on imaginait les hommes de Stéphane Moulin rester dans leur camp pour mieux contre-attaquer, on les a vu plus haut sur le terrain pour étouffer Lorient...jusqu'à la blessure de Sofiane Boufal après un tir cadré (56ème). On a vu le Marocain crier pour exprimer sa douleur « Ça fait trop mal ! C'est l'ischio ! », a-t-il dit aux soigneurs avant de céder sa place à Jimmy Cabot (57ème) sur civière.  La rencontre s'est ensuite résumée à une bataille au milieu du terrain jusque dans les dix dernières minutes. Armand Lorienté a causé quelques problèmes aux Angevins dans la profondeur sans pour autant se montrer décisif. Les Angevins ont tenu très difficilement en restant acculés devant leur but en fin de rencontre. Ils ont même failli offrir un penalty à leurs adversaires. Alors que Delaplace a frappé un corner de la droite. Au premier poteau, Diony a dévié le ballon de la main juste après l'avoir effleuré de la tête selon l'arbitre M. Leonard (90ème). En fin de match, le coup de poignard est finalement venu de Pierrick Capelle après un bon travail de Vincent Manceaux qui a trouvé Jimmy Cabot à gauche dans la surface. L'ancien de Lorient a passé devant le but pour l'entrant Capelle qui a scellé la rencontre du gauche (2-0, 90ème+6). Angers renoue avec la victoire à Raymond-Kopa pour la première fois depuis le 27 septembre (3-2 face à Brest). Le SCO est 7ème du classement avec 22 points et Lorient, 19ème avec 8 points.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.