OL : Aulas valide le retour de Juninho

OL : Aulas valide le retour de Juninho©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 11 novembre 2023 à 13h57

Malgré des retrouvailles qui se sont très mal passées, quand Juninho était revenu à l'OL en tant que directeur sportif, Jean-Michel Aulas, l'ancien président lyonnais, assure voire d'un bon œil la possible nomination du Brésilien en tant que conseiller spécial du propriétaire John Textor.


Seul club des cinq principaux championnats européens à ne pas avoir encore connu la victoire, l'Olympique Lyonnais, bon dernier du classement avec quatre petits points au compteur, effectue un déplacement périlleux à Rennes dimanche après-midi (17h05) dans le cadre de la 12e journée de Ligue 1. Un club en pleine crise donc, qui songerait à faire revenir Juninho d'après L'Equipe, après avoir remplacé Laurent Blanc par Fabio Grosso sur le banc à la mi-septembre. John Textor, le propriétaire américain de l'OL, voudrait faire du Brésilien son conseiller spécial, comme Jean-Michel Aulas avec Bernard Lacombe. Assez étonnamment, l'ancien président lyonnais se dit favorable à une telle solution, alors qu'il n'a cessé de multiplier les critiques envers Juninho après son retour au club en tant que directeur sportif (2019-2021). "Si cela se confirme, c'est une très bonne initiative et il faut envisager une solution pour que Juni ait des pouvoirs opérationnels. C'est ce qu'il souhaite me semble-t-il ?", a ainsi écrit Aulas samedi matin, dans un message publié sur X (ex-Twitter).

Aulas n'avait eu de cesse de le critiquer

En janvier dernier, « JMA » avait pourtant de nouveau tancé « Juni », dans un entretien accordé au Monde. "J'ai fait ma première erreur de stratégie de ressources humaines en donnant une délégation du pouvoir sportif extrêmement large à Juni. Ça n'a pas fonctionné : était-ce parce qu'il n'était pas compétent ou parce que je l'ai mis à un poste qui ne correspondait pas à ses compétences ?, déclarait-il notamment. Je lui ai donné les clés de la maison parce que les supporteurs le réclamaient et je pensais qu'on allait résoudre tous les problèmes. Je souhaitais ardemment son retour. J'ai galéré deux ans à le faire revenir. On a lui donné un bonus de bienvenue énorme. Son retour, c'était l'extase. Par contre, dans l'application de la responsabilité, je n'ai pas été bon." Aurait-il changé d'avis ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.