Affaire Hamraoui : Eric Abidal aussi entendu

Affaire Hamraoui : Eric Abidal aussi entendu©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 23 décembre 2021 à 13h34

Après sa futur ex-femme, Eric Abidal a lui aussi été entendu par la police dans le cadre de l'agression de Kheira Hamraoui, avec qui il a reconnu entretenir une relation.



"Mon futur ex-mari sera entendu bientôt...", avait écrit Hayet Abidal sur Instagram après avoir été entendue en tant que simple témoin lundi par la Direction régionale de la police judiciaire de Versailles dans l'affaire de l'agression de Kheira Hamraoui, la joueuse du PSG frappée à coups de barres de fer dans la soirée du 4 novembre au retour d'un dîner organisé par son club dans un restaurant du bois de Boulogne. D'après L'Equipe, Eric Abidal a bien été auditionné mardi, dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par une juge d'instruction de Versailles, par les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de la ville des Yvelines, le département où Hamraoui a été agressée, dans une rue de Chatou.

Sa relation avec la victime en question

L'ancien international tricolore a été questionné sur ses relations avec la victime. Car une carte SIM enregistrée à son nom avait été découverte dans le téléphone d'Hamraoui, passée par entre 2018 et 2021 par le FC Barcelone, club dont Abidal a été directeur sportif jusqu'en 2020. Il avait ensuite reconnu entretenir une relation adultérine avec la joueuse parisienne. Hayet Abidal a alors demandé le divorce. "Je mérite cette humiliation même si elle me tue vivant", avait-il écrit sur Instagram, demandant pardon à sa femme. Cette dernière s'est dite "soulagée" et "heureuse" d'avoir pu être entendue. "J'espère avoir aidé les enquêteurs", a-t-elle encore réagi. Hamraoui, qui s'était vue prescrire six jours d'ITT suite à son agression, a depuis repris les entraînements collectifs mais n'a pas encore rejoué avec le PSG, tout comme sa coéquipière Aminata Diallo, qui conduisait la voiture dont a été extirpée Hamraoui le soir du 4 novembre, et avait d'abord été placée en garde à vue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.