Euro 2024 : Laporte et Le Normand ne sont pas les seuls Français à jouer ailleurs

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 14 juin 2024 à 18h45

Qu'ils aient adopté une deuxième nationalité ou, au contraire, qu'ils n'aient pas choisi de profiter de leur identité française, plusieurs joueurs participeront à l'Euro pour une autre nation.

C'est lors du précédent Euro qu'Aymeric Laporte avait ouvert la brèche, en étant appelé en équipe d'Espagne par ses origines basques remontant à son grand-père. Depuis Robin Le Normand, pourtant natif des Côtes-d'Armor, lui a emboîté le pas il y a un an grâce à... un décret royal, alors qu'il devait normalement attendre d'avoir passé dix ans sur le territoire espagnol - or, il n'est arrivé qu'en 2016 à la Real Sociedad. Le cas de Loïc Nego, en Hongrie, est un peu moins connu, mais le défenseur du Havre a pourtant affronté l'équipe de France lors de l'Euro 2021 (1-1 en poule) après avoir passé dix ans à Ujpest puis surtout Fehervar (de 2013 à 2023).

Mikautadze est né à Lyon, Racovitan à Dijon

Vous ne le saviez peut-être pas, mais la star géorgienne du FC Metz Georges Mikautadze - revenu cet hiver de l'Ajax et qui ne restera évidemment pas en Ligue 2, après avoir échoué de peu à maintenir ses Mosellans - est née en France, plus précisément à Lyon où son nom est d'ailleurs évoqué. Il n'est pas le seul natif de l'Hexagone dont les racines directes sont dans un autre pays d'Europe, puisque le jeune défenseur central roumain Bogdan Racovitan (23 ans, comme Mikautadze) a lui vu le jour à Dijon où il a été formé, avant de partir pour la Roumanie puis la Pologne (Rakow Czstochowa).

Enfin, il y a deux vedettes qui auraient pu postuler à l'équipe de France par leurs origines, même si elles sont nées ailleurs : Leroy Sané, malheureusement pour les Bleus, a bien fait le choix de l'Allemagne malgré son prénom en hommage à Claude Le Roy, sélectionneur de son père franco-sénégalais Souleymane avec le Sénégal ; même chose pour Pierre-Emile Hojbjerg, le milieu offensif de Tottenham, dont le prénom trahit la nationalité française de sa mère, mais le nom de papa n'est pas non plus danois pour rien...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.