Real Madrid : Personne ne veut d'Hazard !

Real Madrid : Personne ne veut d'Hazard !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 26 octobre 2022 à 16h51

Très peu utilisé au Real Madrid et poussé vers la sortie, Eden Hazard, sous contrat jusqu'en 2024, n'a pas trouvé preneur, malgré les efforts du club merengue pour s'en débarrasser.



Après avoir joué près d'une heure il y a deux semaines lors du match nul entre le Shakhtar Donetsk et le Real Madrid (1-1), Eden Hazard, qui restait sur cinq rencontres d'affilée sans la moindre minute, a ensuite passé trois matchs sur le banc avant d'être ressorti du frigo par Carlo Ancelotti, mardi soir à l'occasion de la défaite des champions d'Europe à Leipzig (2-3), en effectuant son entrée à la 76e minute à la place de Toni Kroos. Le club allemand, qui menait déjà 2-1, a vite aggravé la marque grâce à Timo Werner (81e), avant que Rodrygo ne réduise l'écart sur un penalty dans le temps additionnel (90e+4). Et Hazard a traversé ce dernier quart d'heure comme une ombre, comme un résumé de son expérience madrilène. Recruté à prix d'or à Chelsea à l'été 2019, il n'a jamais réussi à s'imposer durablement. Et ses blessures, récurrentes, n'expliquent pas tout.

Un salaire trop élevé ?

A 31 ans, le Belge, sous contrat jusqu'en 2024, a d'ailleurs vu sa cote dégringoler. Acheté 150 millions d'euros chez les Blues, il ne vaudrait plus que 12 millions aujourd'hui, d'après Transfertmarkt. Et selon Marca, le club merengue aurait tenté de s'en débarrasser lors des trois derniers mercatos, en vain. Et ce surtout en raison de son très important salaire, puisque l'ancien Lillois percevrait 480 000 euros par semaine, comme le révélait The Sun l'an dernier. Des émoluments quasiment impossibles à prendre en charge pour d'éventuels prétendants. Interrogé par la FIFA, l'intéressé, forcément mécontent de son temps de jeu, a reconnu avoir vécu "une période un peu compliquée. Il y a eu pas mal de choses, il y avait pas mal de blessures, de doutes et tout, a-t-il expliqué. Je n'attends qu'une chose, c'est de pouvoir prouver sur le terrain que je suis encore au top et il n'y a pas grand-chose d'autre à dire là-dessus." Et il aura probablement plus l'occasion de prouver avec sa sélection lors de la Coupe du monde au Qatar.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.