Affaire Diakhaby : Le joueur de Cadix nie une insulte raciste

Affaire Diakhaby : Le joueur de Cadix nie une insulte raciste©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le mardi 06 avril 2021 à 18h00

Accusé d'avoir proféré des insultes racistes à l'égard de Mouctar Diakhaby lors de la rencontre entre Cadix et Valence, dimanche en Liga, Juan Cala a nié en bloc, ce mardi en conférence de presse.


Dimanche soir, la rencontre disputée entre Cadix et Valence, pour le compte de la 29ème journée de Liga a fait naître une grande polémique. Le mach a en effet été interrompu après des accusations de propos racistes proférés à l'encontre du défenseur central du club ché, Mouctar Diakhaby. Ce dernier a pris la décision de quitter le terrain afin de protester, très touché, et étant la cible des propos de Juan Cala. Par la suite, les coéquipiers du natif de Vendôme sont revenus sur le terrain, sans lui (qui a pris place sur le banc), afin de disputer et terminer le match sur une défaite qui restera anecdotique (2-1). Ce mardi, le défenseur de 24 ans a enfin parlé, par le biais de son compte Twitter. Livrant sa version des faits, il a aussi espéré des sanctions à l'égard de Cala.

Diakhaby espère des sanctions contre Cala

"Je voulais parler de ce qui s'est passé à Cadiz. Après deux jours, je suis maintenant tranquille et je voulais en parler. À Cadiz, il y a un joueur qui m'a insulté. Les mots ont été : 'noir de merde '. Il m'a dit ça. Je ne peux pas cautionner cela. C'est intolérable. Vous avez vu ma réaction et cela ne peut pas se passer ni dans la vie, ni dans le foot. Mes coéquipiers ont décidé de rentrer au vestiaire, c'était la bonne décision. Un de leurs joueurs nous a dit que si chacun s'excusait, on retournerait sur le terrain. Mes coéquipiers ont dit que ça ne pouvait pas se passer comme cela. On ne peut pas dire des choses comme ça, et s'excuser puis passer à autre chose. Aujourd'hui, je me sens bien. Ça m'a beaucoup touché, mais bon malheureusement, c'est la vie. C'est comme ça. J'espère que la Liga va réagir et donner des sanctions pour qu'on puisse progresser", a affirmé l'ancien défenseur de l'OL, qui a affirmé se sentir "bien".



Présent en conférence de presse ce mardi, Juan Cala a lui aussi indiqué sa version de l'incident. Et il a nié en bloc les accusations.  "À la suite d'un duel aérien, nous nous sommes invectivés. Il (Diakhaby, ndlr) est venu me bousculer et je lui ai dit plusieurs fois que je ne l'avais pas traité de "noir de merde". S'ensuit alors la scène où il quitte le terrain. C'est un cirque médiatique, même l'équipe de Valence se contredit. Depuis dimanche, moi et surtout ma famille sommes victimes d'un lynchage permanent. Je n'ai absolument rien fait. Qu'on me prouve la véracité des propos dont on m'accuse, et j'arrête le football dès demain", a jugé le joueur de Cadix.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.