Mexique : Gignac marque encore et évoque son avenir

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 21 avril 2024 à 12h59

Encore auteur d'un superbe but lors de la victoire des Tigres contre Nexaca (5-2), André-Pierre Gignac a par ailleurs révélé qu'il avait de grandes ambitions avec le club mexicain pour son après-carrière.

A 38 printemps, depuis décembre dernier, André-Pierre Gignac se porte toujours comme un charme, comme il l'a encore prouvé samedi soir, lors de la victoire de son équipe des Tigres contre Necaxa dans le cadre de la 16e journée du tournoi de clôture du championnat mexicain. Alors que l'équipe de Monterrey était menée depuis la demi-heure de jeu, l'ancien Marseillais a égalisé peu après la reprise, d'une surpuissante reprise de volée sous la barre dont il a le secret. Et les Tigres, désormais cinquièmes du classement et en lice pour les play-offs, l'ont finalement emporté 5-2 grâce à un triplé et à une passe décisive du prometteur Marcelo Flores (20 ans), passé par les équipes de jeunes d'Arsenal et par Oviedo, au deuxième échelon espagnol. Un jeune joueur qui a l'âge d'être le fils d'un Gignac toujours inoxydable, qui avait évoqué auparavant son avenir.


Il veut faire sa reconversion au club

"J'aurais pu prendre ma retraite il y a cinq ans, mais j'ai toujours faim, et je suis toujours passionné. Je veux essayer d'éduquer la nouvelle génération, même si ce n'est pas facile. J'essaie d'être un exemple, et même si je ne suis pas parfait, j'essaie de l'être", a expliqué aux médias locaux le Provençal, qui espère s'inscrire dans la durée, en dehors du terrain, avec ce club mexicain où il évolue déjà depuis 2015. Et avec qui il a notamment remporté la Ligue des champions de la CONCACAF mais aussi trois tournois d'ouverture du championnat mexicain et deux tournois de clôture. Dans le Top 10 des joueurs les mieux payés d'Amérique, « APG » ne manque pas d'ambition pour sa reconversion. "Je veux que les Tigres grandissent davantage chaque jour, je veux être dans le club pour les aider. Ça se passe bien, mais nous avons besoin de plus pour grandir davantage. Nous verrons plus tard avec le conseil d'administration, mais l'idée est d'être proche et d'apporter mon aide. Et je n'ai pas peur de le dire, mais dans 10 ans, nous serons aussi proches que possible des grands clubs du Mexique (América et Chivas, ndlr), nous serons à égalité." Chiche ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.