Chelsea : Une offre de rachat stratosphérique de Ratcliffe

Chelsea : Une offre de rachat stratosphérique de Ratcliffe©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le vendredi 29 avril 2022 à 19h10

L'actuel propriétaire de l'OGC Nice, Jim Ratcliffe, a annoncé ce vendredi avoir soumis une offre de reprise avoisinant les 5 milliards d'euros afin de s'accaparer du club de Chelsea.


Plus grande fortune du Royaume-Uni avec un patrimoine estimé supérieur à 14 milliards d'euros, Jim Ratcliffe a racheté l'OGC Nice durant l'été 2019 contre la somme rondelette de 100 millions d'euros. Féru de sport, il détient également le club du FC Lausanne en Suisse ainsi que la formation cycliste Ineos depuis le mois d'avril 2019. Cette collection dans le sport professionnel pourrait s'accroitre encore davantage car ce milliardaire britannique a soumis une offre de rachat du club de Chelsea. Suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, Roman Abramovitch avait mis en vente le club de l'ouest de Londres. L'oligarque russe a reçu jusqu'à présent l'offre de trois consortiums américains.


Dans un communiqué publié ce vendredi par son entreprise de pétrochimie Ineos, Jim Ratcliffe a détaillé son offre et ses intentions. Tout d'abord le contenu de l'enveloppe afin de mener à bien ce projet : 4.25 milliards de livres sterling, soit un peu plus de 5 milliards d'euros, dont 2.5 milliards de livres correspondent au prix demandé par Roman Abramovitch pour céder Chelsea. Le reste (1.75 milliards de livres sterling, environ 2 milliards d'euros) représentera l'investissement consacré au développement du club sur les dix prochaines années. L'accent sera mis sur une rénovation du stade de Stamford Bridge, le recrutement de grands joueurs ainsi que sur la formation pour permettre l'éclosion de jeunes talents.

"Un investissement britannique pour un club britannique"

"C'est un investissement britannique pour un club britannique" avance le milliardaire dans ce communiqué. Outre son désir de maintenir les Blues sur le toit de l'Angleterre et de l'Europe, il a insisté sur la responsabilité en tant que dirigeant de mener à bien sa barque par respect pour les fans, les véritables propriétaires de l'institution. Il a par la suite surenchéri, estimant qu'une ville comme Londres mérite un club jouissant d'une stature à son image. En guise de conclusion, Ineos et Jim Ratcliffe ont informé qu'ils ne communiqueront plus publiquement sur le sujet tant que le futur repreneur n'est pas désigné officiellement.

Si Jim Ratcliffe est plébiscité, il y aura un réel conflit d'intérêts si Chelsea et Nice étaient amenés à disputer une compétition européenne. L'UEFA interdit formellement à deux clubs possédant le même propriétaire de participer à une même Coupe d'Europe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.