Tour de France : Le maillot jaune pour un Danois à Copenhague ?

Tour de France : Le maillot jaune pour un Danois à Copenhague ?©panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le jeudi 16 juin 2022 à 10h40

Actuellement sur le Tour de Belgique, le Danois Mads Pedersen ne serait pas contre l'idée de revêtir le maillot jaune en début de Tour de France, chez lui du côté de Copenhague.



Un Danois en jaune à Copenhague ? Le vendredi 1er juillet prochain, la 109eme édition du Tour de France s'élancera dans la capitale du Danemark, pour un contre-la-montre d'un total de 13,2 kilomètres. De quoi forcément donner des idées à certains des coureurs danois qui composent actuellement le peloton du cyclisme mondial. L'un d'entre eux s'est tout récemment exprimé à ce sujet. Aujourd'hui âgé de 26 ans, le Danois Mads Pedersen est bien loin d'être un inconnu puisqu'il a remporté le titre de champion du monde lors de l'année 2019. Le pensionnaire de la formation Trek-Segafredo rêve forcément de pouvoir briller à domicile, dans la plus prestigieuse des courses cyclistes.

"Ce serait un rêve"

A ce sujet, et des propos rapportés par le site internet spécialisé Cyclism'actu, le principal intéressé a déclaré : "La forme est ce qu'elle devrait être. Ça s'annonce bien pour le Tour, mais maintenant je me concentre sur cette course (ndlr : le Tour de Belgique). (...) Ce premier maillot jaune est l'un de mes objectifs sur le Tour. Ce serait un rêve, mais je sais aussi que ça va être difficile." En attendant, et en guise de préparation, Pedersen se trouve donc actuellement sur le Tour de Belgique. Pas plus tard que ce mercredi, le Danois s'est aisément imposé lors de la première étape. De quoi forcément le faire réagir, à l'arrivée : "C'était une étape très difficile. C'était aussi l'une des journées les plus chaudes de l'année. Normalement, je ne suis pas très bon dans la chaleur. C'était vraiment une course de style classique. Avec la chaleur en plus, cela a rendu les choses très difficiles. Le final était très dur avec cette montée à 2,5 kilomètres de l'arrivée. Et le sprint était dur aussi. Jasper Philipsen a attaqué dès le début. Il a immédiatement créé un écart, mais heureusement il s'est arrêté et j'ai pu le dépasser."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.