Dopage : Soupçons au sein d'Arkéa-Samsic, le manager se défend

Dopage : Soupçons au sein d'Arkéa-Samsic, le manager se défend©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 21 septembre 2020 à 23h39

La procureure de Marseille a annoncé que deux gardes à vue étaient en cours suite à une enquête ouverte autour de soupçons de dopage au sein de l'équipe Arkéa-Samsic. Dans la soirée, le manager de la formation française a rappelé que l'enquête ne visait pas directement son équipe.

Le Tour de France 2020 est terminé depuis 24 heures, mais le classement sera-t-il figé dans le marbre ? Rien n'est moins sûr, car des soupçons de dopage entourent l'une des équipes invitées sur la Grande Boucle, Arkéa-Samsic. Dominique Laurens, la procureure de Marseille a en effet annoncé que deux gardes à vue étaient en cours ce lundi « suite à une enquête diligentée par l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) sur des soupçons de dopage visant une petite partie de l'équipe ». La magistrate a évoqué auprès de l'AFP « la découverte de nombreux produits de santé dont des médicaments dans (des) affaires personnelles (...)et surtout une méthode pouvant être qualifiée de dopante (...) La procureure a également parlé « des chefs d'administration et prescription à un sportif sans justification médicale de substance ou méthode interdite dans le cadre d'une manifestation sportive, aide à l'utilisation et incitation à l'usage de de substance ou méthode interdite aux sportifs, transport et détention de substance ou méthode interdite aux fins d'usage par un sportif sans justification médicale. »

Les chambres des Colombiens ont été fouillées mercredi

Le Parisien précise que les deux personnes en garde à vue sont l'un des deux médecins de l'équipe et le kiné espagnol de Nairo Quintana. Les deux frères Quintana ont d'ailleurs été auditionnés dans la soirée. Toujours selon le quotidien, 100ml de sérum physiologique (qui sert à diminuer le volume de globules rouges dans le sang) et du matériel d'injection auraient été retrouvés dans certaines affaires personnelles. Dimanche, Le Journal du Dimanche avait révélé qu'une perquisition des gendarmes de l'OCLAESP avait été menée mercredi dernier près de Méribel dans l'hôtel de l'équipe Arkéa-Samsic. Les chambres de Nairo et Dayer Quintana et de Winner Anacona ont notamment été fouillées, ainsi que celles des masseurs, et les voitures de l'équipe. Sept coureurs de l'équipe française ont réussi à finir le Tour de France : Warren Barguil 14eme (à 31'04 de Pogacar), Nairo Quintana 17eme (à 1h03'07), Winner Anacona 66eme à 3h32'40, Dayer Quintana 95eme à 4h25'50, Kevin Ledanois 102eme à 4h35'48, Connor Swift 106eme à 4h41'59 et Clément Russo 133eme à 5h28'45. Des performances réussies à l'eau claire ? L'enquête nous le dira.

Communiqué d'Emmanuel Hubert, manager général d'Arkéa-Samsic :

« Une perquisition a bien eu lieu la semaine dernière au sein de notre hôtel, comme je l'ai déjà confirmé auprès de différents médias. Elle n'a concerné qu'un nombre très limité de coureurs, ainsi que leur entourage proche, non salarié de l'équipe. L'équipe, son manager général ainsi que son staff, actuellement cités dans les médias ne sont absolument pas mis en cause et en conséquence ne sont tenus informés d'aucun élément de près ou de loin, relatif au déroulement de l'enquête, qui je le rappelle ne vise ni l'équipe, ni son staff directement. Nous soutenons bien évidemment nos coureurs, mais s'il s'avérait qu'à l'issue de l'enquête en cours des éléments venaient confirmer la véracité de pratiques de dopages, l'équipe se désolidariserait immédiatement de tels actes et prendrait sans attendre les mesures qui s'imposent pour mettre fin aux liens pouvant les unir avec des méthodes inacceptables et toujours combattues. En effet, l'équipe membre du MPCC, mouvement pour un cyclisme crédible, a toujours au cours de ces 20 dernières années démontré son attachement à l'éthique et pris position en faveur de la lutte contre le dopage. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.