Vuelta : Une deuxième victoire qui vient couronner trois semaines réussies pour David Gaudu

Vuelta : Une deuxième victoire qui vient couronner trois semaines réussies pour David Gaudu©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 07 novembre 2020 à 21h55

Vainqueur d'une deuxième étape sur le Tour d'Espagne 2020 ce samedi au sommet de l'Alto de la Covatilla, David Gaudu a savouré une Vuelta réussie au-delà de ses espérances.



S'il considérait sa Vuelta déjà réussie avec son succès au sommet de l'Alto de la Farrapona, David Gaudu a fait encore mieux. Le leader de l'équipe Groupama-FDJ a su se glisser dans la bonne échappée pour déposer ses rivaux dans l'ascension de l'Alto de la Covatilla lors de l'avant-dernière étape du Tour d'Espagne. Un succès que le Breton veut partager avec son équipe et surtout Bruno Armirail, qui l'a suivi dans l'échappée. « Bruno Armirail a été encore énorme aujourd'hui (samedi), son travail est indescriptible, a confié David Gaudu au micro de de l'organisation de la Vuelta. Il est à l'heure actuelle un des meilleurs équipiers dans ce rôle dans lequel il excelle, c'est à dire rouler-grimper. » Alors qu'un trio s'est détaché avant la montée finale, le natif de Landivisiau a préféré tout tenter plutôt que d'avoir des regrets. « Dans le final, il fallait tenter le tout pour le tout, les coureurs à l'avant avaient encore une trentaine de secondes d'avance, rappelle le coureur de l'équipe Groupama-FDJ. Après, j'ai tout donné. J'ai eu peur que ça revienne dans les trois kilomètres et à la flamme rouge j'ai pu relancer, je savais que c'était bon. »

Gaudu : « La Vuelta était déjà réussie »

Une offensive qui a été un temps contrariée par Guillaume Martin mais, une fois débarrassé du meilleur grimpeur de la Vuelta, David Gaudu a pu donner la pleine mesure de son talent. « Dans un final avec des pentes très dures, j'ai décidé d'attaquer, j'ai vu que ça avait cassé une première fois, résume le Français. Après, j'ai vu que Guillaume Martin était rentré et qu'il avait sauté encore une fois. » Une deuxième victoire d'étape sur ce Tour d'Espagne 2020 qui trottait dans al tête de David Gaudu, mais ce dernier ne voulait pas y croire. « Je ne sais pas si je suis un champion, c'est encore trop tôt pour le dire, assure le Breton. Dans le bus j'y ai pensé quand Tim Wellens, Ben King et Thibaut Pinot ont gagné deux étapes, je me suis dit pourquoi pas... pourquoi pas aujourd'hui (samedi). » Une échappée qu'il assure avoir fait « à l'instinct » et dans laquelle il avoue avoir été aidé par la météo. « Les conditions climatiques, c'est ce que j'adore, dès le début de course avec de la pluie et du froid, assure David Gaudu. Même sans réfléchir, à l'instinct ça l'a fait donc des journées comme ça c'est exceptionnel. » Une Vuelta que le Tricolore termine sur une très bonne note. « Deux étapes et un Top 10, la Vuelta était déjà réussie mais là, elle l'est encore plus et on va pouvoir partir en vacances sereinement », conclut David Gaudu, qui va pouvoir savourer sa huitième place finale ce dimanche à Madrid.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.