Un leader veut bannir une pratique risquée chez les coureurs

Un leader veut bannir une pratique risquée chez les coureurs©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 25 juillet 2018 à 19h00

L'Irlandais Dan Martin s'en est pris aux instances cyclistes après la 16e étape du Tour de France. Le neuvième du général leur demande de bannir certaines postures en descente, relate BFM Sport.

Il en a assez, et veut agir pour la sécurité du peloton.

L'Irlandais Dan Martin, deuxième de l'étape de ce mercredi 25 juillet derrière Nairo Quintana, a interpellé les instances cyclistes dont l'UCI à l'issue de l'étape précédente, menant les coureurs à Bagnères-de-Luchon, explique BFM Sport.



"Chère UCI, que pensez-vous de bannir la nouvelle position utilisée lors des descentes qui consiste à se mettre sur la cadre du vélo", a tweeté le leader de la formation UAE Emirates.
L'inquiétude de l'Irlandais fait suite à deux lourdes chutes dans le peloton lors de cette 16e étape qui a vu la victoire du Français Julian Alaphilippe. La plus spectaculaire étant celle du Belge Philippe Gilbert. En tête à 60 kilomètres de l'arrivée, le coureur Quick Step a loupé un virage alors qu'il était lancé à toute vitesse dans la descente du col de Portet-d'Aspet. Même s'il a terminé l'étape, il a dû déclarer forfait après une fracture de la rotule. Un autre coureur, Adam Yates, avait lui, dû renoncer à la victoire après sa chute à quelques kilomètres de Bagnères-de-Luchon.

Montrer l'exemple

Ce cri d'alarme vise aussi à éviter la diffusion de mauvais comportements parmi les suiveurs. "Les cyclistes professionnels ont peut-être la technique pour la mettre en pratique, mais de nombreux jeunes téléspectateurs et passionnés vont tenter de la reproduire chez eux et risquent de se mettre en danger", continue le 9e du général dans son plaidoyer.
Chaque année, de nombreuses descentes sont classées à risque sur le Tour de France. Plusieurs ont déjà été mortelles dans le passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.