UAE Team Emirates : Pogacar assure ne pas se sentir intouchable

UAE Team Emirates : Pogacar assure ne pas se sentir intouchable©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 13 mars 2022 à 10h07

Dominateur à chaque sortie depuis le début de la saison, notamment ce samedi à Carpegna lors de la 6eme étape de Tirreno-Adriatico, Tadej Pogacar a assuré ne jamais sous-estimer ses adversaires et ne jamais partir confiant quand il attaque.

Tadej Pogacar est-il le nouveau « Cannibale » ? A l'image d'Eddy Merckx, le Slovène ne laisse que des miettes à ses rivaux depuis le début de la saison. Vainqueur de deux étapes et du classement général pour sa reprises lors de l'UAE Tour, le tenant du titre du Tour de France a dominé les Strade Bianche après un raid solitaire long de 50 kilomètres. Le leader de l'équipe UAE Team Emirates, après avoir remporté la 4eme étape de Tirreno-Adriatico, a remis ça ce samedi avec une chevauchée de quinze kilomètres sur la route de Carpegna. Toutefois, interrogé sur son ressenti après une telle attaque, Tadej Pogacar a fait preuve d'humilité. « Je ne penserai jamais être imbattable. Même quand je pars seul, j'ai toujours en tête l'idée que quelqu'un peut me rattraper puis m'attaquer, a confié le Slovène peu après l'arrivée de la 6eme étape de Tirreno-Adriatico. En conséquence, je suis toujours précautionneux et je ne sous-estime absolument personne. »


Pogacar : « Je ne sais jamais comment ça va finir »

Toutefois, quand il décide de se hisser sur ses pédales, Tadej Pogacar assure ne pas calculer ses efforts. « Quand je passe à l'attaque, je donne tout mais je ne sais jamais comment ça va finir », a-t-il affirmé ce samedi à Carpegna, sur une montée qui était un terrain d'entraînement de Marco Pantani. Une victoire que le Slovène a construit après avoir répondu à une offensive de Mikel Landa et a su faire fi du froid qui régnait sur la course. « Le froid a vraiment influencé la course. On est de plus en plus fatigué car, quand la température est basse, votre corps utilise plus d'énergie pour rester chaud, a confié le coureur de l'équipe UAE Team Emirates. C'est un élément de plus à combattre. Aujourd'hui (samedi), la course a été très difficile. Au sommet de Carpegna, il faisait zéro degrés et la pente était très prononcée. Cela provoque de nombreux dommages au niveau des muscles, ce n'est pas bon pour le corps. Je m'adapte assez vite et mon corps se sent mieux dans le froid... même si je n'aime pas ça. » Tadej Pogacar n'aura plus qu'à gérer ce dimanche à San Benedetto del Tronto pour signer un deuxième succès en deux courses par étapes cette saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.