Mercan'Tour Classic Alpes-Maritimes : Martinez s'impose encore

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 29 mai 2024 à 20h06

Lenny Martinez a signé sa cinquième victoire de la saison mercredi sur Mercan'Tour Classic Alpes-Maritimes. Après un joli numéro du prodige français de la Groupama-FDJ.

Et de cinq ! Après la Classic Var, le Trofeo Laigueglia, la Classic Grand Besançon Doubs et le Tour du Doubs, le jeune Français Lenny Martinez (20 ans), convoité par les plus grandes équipes du circuit, a remporté mercredi sa cinquième victoire de la saison et la sixième de sa carrière en s'imposant sur la Mercan'Tour Classic Alpes-Maritimes, une course de 168,2 kilomètres entre Puget-Théniers et Valberg. Comme lors du Tour du Doubs, le coureur de la Groupama-FDJ, annoncé avec insistance chez Barhain-Victorious l'année prochaine, a devancé à l'arrivée son compatriote Clément Berthet (Decathlon AG2R La Mondiale), alors que c'est le Belge Harm Vanhoucke (Lotto-Dstny) qui complète le podium. Troisième Français du jour, Guillaume Martin (Cofidis) se classe sixième.

"Ça montre les progrès"

Dans cette course qui ressemblait diablement à la 20e étape du prochain Tour de France, avec les cols de la Calmiane et de la Couillole pour finir, Martinez a pourtant chuté dans l'ultime montée avant de réussir à revenir sur Berthet et de le lâcher dans le dernier kilomètre. "C'est une course assez dure, il y avait un niveau homogène, en plus je suis tombé assez bêtement en touchant une roue. On était dans un petit groupe avec deux Israel-Premier Tech, c'était assez tactique, à la fin de la dernière montée, j'ai réessayé et j'ai réussi à sortir. Après j'ai rattrapé Clément, je lui ai dit de rouler parce que derrière ils allaient rouler. Puis ça s'est fait à la pédale, j'ai fait un sprint un peu avant l'arrivée et ça l'a fait, donc je suis très content. J'ai fait huitième il y a deux ans, quatrième l'année dernière... C'était une course que je voulais vraiment gagner. Donc je suis content, ça montre les progrès", a ensuite confié le héros du jour. Qui n'a sans doute pas fini de lever les bras et pourrait encore faire sensation sur la Vuelta, où il avait porté le maillot rouge de leader pendant deux jours l'an dernier pour sa découverte d'un grand tour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.