Paris 2024 : Les Bleus du basket fauteuil cherchent la qualification

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 12 avril 2024 à 17h54

Pour participer aux Jeux Paralympiques de Paris 2024, l'équipe de France masculine de basket fauteuil va devoir décrocher un des quatre derniers billets ce week-end à Antibes.

Après 20 ans d'attente, l'équipe de France masculine de basket fauteuil va-t-elle réussir à décrocher sa qualification pour ces Jeux Paralympiques à domicile ? Neuvièmes des derniers championnats du monde en juin dernier et septièmes des championnats d'Europe, les Bleus, qui ne sont pas automatiquement qualifiés, malgré leur statut de pays hôte, vont tenter de décrocher leur billet pour Paris à l'occasion d'un Tournoi de qualification paralympique (TQP) qui se déroule ce week-end à Antibes, alors que les Bleues en découdront elles à Osaka (Japon) à la fin du mois. Ils affronteront d'abord l'Iran, vendredi à 19h, puis le Canada, samedi à 18h et les Pays-Bas dimanche après-midi (15h30).

Quatre billets en jeu

En fonction de leur classement dans ce groupe A, avec le premier croisant avec le quatrième de l'autre groupe comme le deuxième avec le troisième, ils seront ensuite opposés, lors d'un match pour la qualification, à une équipe du groupe B (Italie, Allemagne, Colombie et Maroc), qui a débuté vendredi par un large succès des Italiens face aux Marocains (89-41) avant la victoire 70-56 des Allemands contre les Colombiens. Les quatre équipes ayant remporté ces matchs couperets gagneront ainsi le droit de participer aux Jeux Paralympiques de Paris, où ils retrouveront les Etats-Unis, tenants du titre, ainsi que la Grande-Bretagne, l'Espagne et l'Australie.

"On va mouiller le maillot"

Des Bleus qui se savent dos au mur avant d'aller ferrailler sur la côte d'Azur. "On sait que c'est notre dernière chance et on va vraiment tout donner. On va mouiller le maillot et on a hâte, confie le meneur de jeu Sofyane Mehiaoui au Parisien. Le plus important c'est d'y croire et d'aller à fond dans la même direction." Et son capitaine se veut confiant. "La préparation a été longue avant le TQP avec deux tournois amicaux, rappelle Audrey Cayol. Mais nous avons mis des choses en place qui vont porter leurs fruits je l'espère." Les supporters tricolores aussi !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.