Bleus : Beaubois aurait une nouvelle fois refusé la sélection

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le mardi 20 février 2024 à 19h05

Quelques mois après avoir clamé son souhait d'intégrer l'équipe de France pour Paris 2024, il apparaît que Rodrigue Beaubois aurait renoncé à rejoindre le groupe cette semaine à Brest pour les premiers matchs de qualifications pour l'Eurobasket 2025.

Vincent Collet a dû en perdre son latin. En novembre dernier, à l'occasion d'un entretien accordé à la plateforme Skweek, Rodrigue Beaubois avait assuré avoir dans un coin de la tête l'envie de porter le maillot de l'équipe de France à l'occasion de Paris 2024. « Si les choses se passent bien, je suis partant, je le dis officiellement, avait-il affirmé tout en mettant un léger bémol. Mais bon... la saison est longue. On a la chance d'avoir énormément de talent en France. Le coach a le choix mais si les choses sont bonnes cet été je suis partant. Je le dis haut et fort. » A peine deux mois plus tard, il apparaît que les relations entre les Bleus et le joueur de 36 ans restent difficiles. En effet, le nom de celui qui n'a jamais été sélectionné en équipe de France a été un des absents notables de la liste dévoilée le 19 janvier dernier par la Fédération Française de basketball (FFBB) en vue des deux premiers matchs des Bleus dans les éliminatoires de l'édition 2025 de l'Eurobasket.

Un nouveau rendez-vous manqué pour Beaubois

Alors que le groupe est réuni cette semaine à Brest afin de préparer la réception de la Croatie ce vendredi dans la cité bretonne puis le déplacement à Tuzla pour y défier la Bosnie-Herzégovine ce lundi, Rodrigue Beaubois n'était fort logiquement pas là. En fait, il apparaît que le joueur de l'Anadolu Efes Istanbul a une nouvelle fois refusé de rejoindre la sélection, comme il l'avait fait il y a un peu moins de trois ans avant les Jeux Olympiques de Tokyo, ayant invoqué des raisons familiales à l'époque. Un refus de la part du natif de Pointe-à-Pitre qui a été annoncé par une source proche de la FFBB citée par le quotidien L'Equipe. Alors que l'expérience du joueur passé par la NBA aurait pu être un atout de plus pour des Bleus déjà privés de Thomas Heurtel en raison de son contrat en Russie. Ce sera donc l'occasion pour Matthew Strazel, Andrew Albicy, Sylvain Francisco ou encore Nadir Hifi de montrer au staff tricolore ce dont ils sont capables.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.