Justice : Griner échangée contre un prisonnier russe ?

Justice : Griner échangée contre un prisonnier russe ?©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le samedi 13 août 2022 à 16h25

Actuellement en détention en Russie, la basketteuse américaine Brittney Griner pourrait être incluse dans un échange de prisonniers entre les Etats-Unis et le pays dirigé par Vladimir Poutine.



La célébrité de Brittney Griner a tristement dépassé les frontières des Etats-Unis depuis son arrestation en février dernier en Russie. Elle avait été arrêtée à l'aéroport à cause d'un liquide de cannabis dans sa vapoteuse. Une substance autorisée aux Etats-Unis mais formellement interdite au pays de Vladimir Poutine. Accusée de trafic et de contrebande de drogue, la joueuse de WNBA a été jugée et condamnée par le tribunal de Khimki le 4 août à une peine de neuf ans de prison.


Evoqué le jour même de sa condamnation, un échange de prisonniers entre le pays à la bannière étoilée et la Russie demeure plus que jamais d'actualité. Selon l'AFP, un diplomate russe a affirmé l'existence de pourparlers en ce sens entre Moscou et Washington. Outre Brittney Griner, les Nord-Américains souhaiteraient rapatrier également un ancien soldat, Paul Whelan, tandis que les Russes aimeraient récupérer Viktor Bout, emprisonné depuis 2008. Condamné à 25 ans de prison, cet homme est devenu célèbre grâce à Hollywood. Le film "Lord of War" retrace son parcours de trafiquant d'armes incarné par Nicolas Cage.

Alexandre Dartchiev, directeur de la section Amérique du Nord au ministère des Affaires étrangères russe, a reconnu auprès de l'agence de presse Tass que les noms des détenus cités précédemment (sortis dans la presse outre-Atlantique) "sont considérés" et que "la Russie cherche à obtenir la libération de Viktor Bout depuis longtemps." Un échange de bons procédés qui pourrait satisfaire les deux nations. D'autant plus que Washington a déjà informé avoir adressé à Moscou une "offre conséquente" pour acquérir le retour au pays de ses deux ressortissants. Affaire à suivre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.