Moto : Le Grand Prix de France se déroulera bien à huis clos

Moto : Le Grand Prix de France se déroulera bien à huis clos©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 30 avril 2021 à 13h00

Comme prévu, le Grand Prix de France moto, programmé au Mans du 14 au 16 mai prochain, aura lieu à huis clos. Les organisateurs espéraient pouvoir accueillir du public, mais les dernières annonces d'Emmanuel Macron ont eu raison de leurs dernières illusions.

Le Grand Prix de France moto se déroulera bien à huis clos. Jusqu'à jeudi, les organisateurs de l'événement avaient conservé l'espoir de pouvoir accueillir du public. Les dernières annonces du président de la République Emmanuel Macron ont ruiné leurs dernières illusions de pouvoir proposer le rendez-vous devant des spectateurs, du 14 au 16 mai prochain au Mans lors du week-end de l'Ascension. Les étapes majeures du déconfinement ayant été programmées après ce week-end de l'Ascension (avec pour débuter, le 19 mai, la réouverture des cafés, des restaurants en terrasse et des établissements culturels ainsi que la reprise de activités sportives en plein air), c'est donc devant des tribunes vides que se produiront le Français Fabio Quartararo, en tête du classement général du Championnat du Monde après les trois premières manches, et ses rivaux les 14, 15 et 16 mai prochain. « Malgré la présentation aux autorités compétentes de plusieurs propositions, les dates annoncées dans les différentes phases de ce déconfinement ne permettent malheureusement pas d'envisager la présence de spectateurs », regrette les organisateurs de ce Grand Prix de France moto, conscients de toute façon depuis un moment qu'il y avait de très fortes chances que la course ait lieu à huis clos. Ils s'y étaient donc préparés.

Reste la télé, avec une course diffusée en clair...

Il n'empêche que la déception est grande aujourd'hui pour eux qui avaient présenté malgré tout aux autorités un protocole sanitaire permettant d'accueillir des spectateurs à la mi-mai. Un protocole destiné à éviter la propagation éventuelle du Covid-19 qui incluait une jauge très réduite sur le circuit manceau, mais pas uniquement. Pour avoir des chances de proposer l'événement devant du public, l'organisation avait ainsi également réfléchi à ce que les spectateurs autorisés soient obligés de présenter un test PCR négatif au Covid-19 pour pouvoir accéder aux gradins. Pour rien. Et c'est donc uniquement par le biais de leur écran de télévision que les fans pourront vivre le rendez-vous dans deux semaines. De surcroît en clair, puisque c'est la chaîne C8 qui retransmettra le Grand Prix, le dimanche 16 mai (à 14h00).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.