GP de Valence : Bagnaia satisfait d'un titre acquis au terme d'une saison parfaitement gérée

GP de Valence : Bagnaia satisfait d'un titre acquis au terme d'une saison parfaitement gérée©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 26 novembre 2023 à 22h30

Sacré champion du monde pour la deuxième fois de suite ce dimanche à Valence, Francesco Bagnaia n'a pas caché sa fierté d'avoir défendu avec succès le numéro un au terme d'une saison exécutée à la perfection selon lui.



Francesco Bagnaia n'a pas craqué. Au terme d'une saison intense, le titre de champion du monde s'est joué lors de la dernière course, sur le Circuit Ricardo-Tormo de Valence. Toutefois, le duel face à Jorge Martin a tourné court, permettant à « Pecco » de devenir le premier pilote à conserver son titre depuis Marc Marquez en 2019 mais surtout le premier à conserver le numéro 1 depuis... Mick Doohan au milieu des années 1990. « Je me sens bien, c'est fantastique, a confié le désormais double champion du monde à l'issue du Grand Prix de Valence. Plusieurs fois durant la saison, j'ai pensé que les deux seuls pilotes capables de le faire étaient Marc Marquez et Valentino Rossi, surtout lors de toutes les courses sur lesquelles on a été en difficulté. Ça l'est encore plus avec le numéro 1 sur la moto car terminer à la deuxième place du championnat aurait été un très mauvais résultat. » En effet, l'Italien assure qu'il n'aurait pas pu se « satisfaire de la deuxième place au championnat » en raison du poids de la plaque portant le numéro un, qui « impose de démontrer que vous êtes le numéro un ».

Bagnaia : « On a réussi à être toujours plus compétitifs »

A ses yeux, Ducati et lui ont « tout réalisé à la perfection pour être considérés comme les numéros un ». Toutefois, comme l'an passé face à Fabio Quartararo, Francesco Bagnaia a dû attendre la dernière course pour avoir la libération de s'assurer du titre de champion du monde. L'Italien a assuré après la course avoir su démontrer qu'il était le numéro 1 à l'occasion d'une deuxième moitié de saison durant laquelle Jorge Martin a su le mettre sous pression. « Nous étions souvent les plus rapides mais on a réussi à être toujours plus compétitifs et rapides le dimanche, pour la course principale, celle qui offre le plus de points », a-t-il confié face à la presse. S'il confie que son équipe et lui peuvent être « fiers de la saison passée », ce titre en 2023 a encore plus de saveur. « Il y avait la plaque avec le numéro un, beaucoup d'erreurs et de malchance et on a gagné le titre de la même manière, a ajouté Francesco Bagnaia. On peut donc en tirer de la fierté. » Une dernière course que le désormais double champion du monde assure avoir abordé avec moins de pression.

Bagnaia : « Cette année, j'ai fait les mêmes erreurs »

Assurant que le duel face à Jorge Martin était « une situation totalement différente » de celui face à Fabio Quartararo la saison passée, l'Italien se félicite d'avoir su corriger le tir après un sprint délicat ce samedi. « Cette fois, j'ai démarré la course avec une marge de quatorze points, Jorge Martin était très rapide hier (samedi) et je pense avoir fait un grand pas en avant dans ma capacité à rester calme et à mieux gérer les situations, a-t-il confié avant de tirer son chapeau à l'écurie Ducati. « Mon équipe m'a beaucoup aidé et je pense continuer à comprendre et apprendre de mes erreurs, a ajouté le pilote italien. L'an passé, je pensais être prêt, j'apprenais. Mais, cette année, j'ai fait les mêmes erreurs lors des deux ou trois premières courses. Je pense que chaque année est un processus visant à m'améliorer, on doit donc continuer ainsi, apprendre et s'améliorer chaque année. » Une progression qui sera nécessaire car la concurrence sera avide de le déloger du trône, notamment Marc Marquez qui bénéficiera d'une Ducati, la meilleure moto du plateau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.