F1 : Pour Vasseur, Ferrari ne traversera pas une année de transition en 2024

Mathieu Warnier, Media365, publié le mardi 20 février 2024 à 17h35

Si Ferrari a beaucoup fait parler avec la signature de Lewis Hamilton pour 2025, l'écurie italienne n'entend pas rester sans rien faire cette saison, selon son patron Frédéric Vasseur.

La Scuderia Ferrari ne veut pas précipiter son grand chambardement. Avant une saison 2025 qui sera marquée par le remplacement de Carlos Sainz Jr par Lewis Hamilton, l'écurie italienne ne veut pas que l'exercice qui débutera le 2 mars prochain à Bahreïn soit vite mise de côté. « 2024 ne sera pas une année de transition, a affirmé Frédéric Vasseur dans des propos recueillis par le magazine britannique Autosport. C'est une saison très importante pour nous et je me concentre pleinement là-dessus. » Alors que les dix monoplaces prendront la piste dès ce mercredi à Sakhir pour la première des trois journées d'essais de pré-saison, le patron de Ferrari affirme que « la meilleure façon de préparer quelque chose est de faire du bon travail ». « Cela signifie que nous sommes concentrés sur 2024, ajoute-t-il. Nous voulons obtenir le meilleur résultat, nous voulons gagner des courses, nous voulons continuer sur la voie de 2023, et nous ne penserons pas du tout à 2025. » Alors que la saison 2023 a vu Ferrari démarrer avec une monoplace clairement mal née avant de corriger progressivement le tir jusqu'à gagner le Grand Prix de Singapour, Frédéric Vasseur compte sur son duo de pilotes pour maintenir l'écurie sur cette trajectoire ascendante.

Vasseur : « Un projet sans fin »

« Si vous regardez l'année dernière, nous avons eu une évolution très positive tout au long de la saison, a résumé le dirigeant français. Mais il y a eu certains moments dans la saison où Charles Leclerc a été un peu plus performant et où et Carlos Sainz Jr a été un peu plus performant. » Jugeant que « les pilotes ont joué un bon rôle » dans la remise de Ferrari sur de bons rails, Frédéric Vasseur ne cache pas l'envie de son équipe de vouloir aller encore plus loin. « Nous en voulons plus, nous voulons pousser plus loin, c'est l'ADN de notre équipe, affirme-t-il. Mais honnêtement, je suis vraiment convaincu que nous connaîtrons à nouveau ce type d'évolution positive en 2024. Et cela nous aidera beaucoup à continuer à nous améliorer. » Au-delà de l'arrivée annoncée de Lewis Hamilton, la Scuderia Ferrari compte bien continuer de se renforcer au travers d'un recrutement ambitieux, dont celui de l'ancien directeur de la performance de Mercedes Loïc Serra, alors que la presse britannique bruit d'une rumeur menant Pierre Waché, actuel bras droit d'Adrian Newey chez Red Bull Racing, à Maranello dans un avenir proche. Assurant que « si vous commencez à être satisfait de ce que vous avez, vous êtes mort », le patron de Ferrari concède qu'il faut « toujours être dans un état d'esprit d'amélioration continue ». Ce qu'il présente comme « un projet sans fin » visant à remettre Ferrari aux avant-postes alors que le dernier titre mondial pilotes remonte à 2007 et celui constructeurs à 2008.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.