Alpine : Alonso de retour en première ligne dix ans après

Alpine : Alonso de retour en première ligne dix ans après©panoramic, Media365

Guillaume Issner, Media365, publié le dimanche 19 juin 2022 à 15h17

Fernando Alonso s'élancera en deuxième position ce dimanche soir au GP du Canada. Une performance XXL pour l'Espagnol (40 ans) qui n'avait plus pris un départ en première ligne depuis le GP d'Allemagne en 2012.



« Le plan » parfait. Fernando Alonso a créé la sensation de ce début de week-end au Canada, sur le circuit Gilles-Villeneuve, en s'adjugeant la deuxième place des qualifications samedi. Un exploit pour le vétéran du plateau, à bientôt 41 ans. Là où l'Asturien fait fort, c'est qu'il ne dispose pas d'une voiture capable de jouer les premiers rôles au milieu des Red Bull de Max Verstappen et Sergio Pérez ou encore de la Ferrari de Charles Leclerc, bien qu'il ait affiché de nettes améliorations ces dernières semaines sur son Alpine. Septième des deux derniers Grands Prix dans les rues de Monaco et de Bakou, Alonso a montré beaucoup de performance lors des essais libres au Canada, en terminant tout le temps dans le Top 5 et en dominant même la troisième séance.

Une progression récompensée

Cela faisait dix ans que Fernando Alonso n'avait plus qualifié sa monoplace en première ligne. C'était en juillet 2012 à l'occasion du GP d'Allemagne, quand il représentait Ferrari et disposait d'un tout autre statut. Celui d'un double champion du monde, alors victorieux le lendemain de sa 30eme course en F1, qui se tirait la bourre avec Sebastian Vettel dans la course au titre, dans laquelle il a été devancé de seulement trois petits points par son rival allemand à l'épilogue du championnat. Dix ans plus tard, le pilote d'Oviedo, qui a quitté le paddock en 2019 et 2020 pour s'adonner à l'endurance et au rallye, montre qu'il n'a pas fait son retour en F1 pour se diriger tranquillement vers la retraite. L'Espagnol redevient si compétitif qu'Alpine pourrait prolonger son contrat se terminant en fin de saison et donc retarder les grands débuts d'Oscar Piastri, que tout le monde voyait succéder à un Alonso pas attendu à ce niveau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.