F3 - GP de Grande-Bretagne : Doublé français à Silverstone

F3 - GP de Grande-Bretagne : Doublé français à Silverstone©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le samedi 02 juillet 2022 à 14h40

Le Français Isack Hadjar a remporté ce samedi le Grand-Prix F3 de Grande-Bretagne devant son compatriote Victor Martins. Une excellente opération comptable pour ces deux pilotes au classement général.



En préambule du Grand-Prix de Formule 1 de Grande-Bretagne, le circuit de Silverstone était le théâtre ce samedi de la course F3. Dans cette catégorie, les Français ont porté haut les couleurs bleu-blanc-rouge avec un joli doublé réalisé par Isack Hadjar (Hitech Grand Prix) et Victor Martins (ART Grand Prix). En 4eme position sur la grille de départ, le premier nommé a réussi à doubler un à un ses concurrents pour foncer droit vers sa seconde victoire de la saison, au grand dam du second cité.


Menant la course de bout en bout dès le départ, bien qu'il s'est élancé derrière l'Américano-Japonais Reece Ushujima (Van Amersfort Racing) en pole position, Victor Martins s'est fait voler la vedette dans l'avant-dernière boucle. Doublé à l'extérieur dans un virage, il a vu son compatriote Isack Hadjar s'envoler vers la victoire. Un dépassement similaire à celui réalisé face à Reece Ushujima, finalement 3eme de cette course à rebondissements. Suite à un faux-départ occasionné par la défaillance d'une monoplace, les pilotes ont tout d'abord dû s'y prendre à deux fois avant de rentrer dans le vif du sujet.

Hadjar se replace, Martins toujours roi de la F3

Ensuite au 10eme tour, la course a été paralysée par l'entrée en piste de la voiture de sécurité en raison d'un accrochage peu banal entre deux coéquipiers, les pilotes Charouz Racing System, le Hongrois Laszlo Toth et le Portugais Zdenek Chovanec. Ces perturbations n'ont toutefois en rien altéré la détermination d'Isack Hadjar qui au bénéfice de son triomphe remonte en 3eme position au classement général de la F3 (60 points). Il talonne de deux unités le Tchèque Roman Stanek (Trident) qui accuse désormais pour sa part un retard de sept longueurs sur le leader, Victor Martins (69 points).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.