Marathon : Le monde de l'athlétisme pleure Kiptum

Marathon : Le monde de l'athlétisme pleure Kiptum ©Icon Sport, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 12 février 2024 à 13h21

Décédé tragiquement à seulement 24 ans, le Kényan Kelvin Kiptum, recordman du monde du marathon, a eu droit à de nombreux hommages.


Le recordman du monde du marathon s'en est allé. Victime d'un accident de voiture dimanche en compagnie de son entraîneur, Gervais Hakizimana, Kelvin Kiptum s'est éteint à 24 ans, chez lui au Kenya. Pour son troisième marathon, à Chicago en octobre dernier, le jeune athlète avait dépossédé son compatriote Eliud Kipchoge en décrochant le record du monde de la discipline en 2 heures et 35 secondes. Une disparition soudaine qui a beaucoup ému le monde de l'athlétisme, à l'image de Sebastian Coe, patron de World Athletics, la Fédération internationale.

L'hommage de Coe

"Nous sommes choqués et profondément attristés d'apprendre la disparition dévastatrice de Kelvin Kiptum et de son entraîneur, Gervais Hakizimana. Au nom de tous les membres de World Athletics, nous adressons nos plus sincères condoléances à leurs familles, amis, coéquipiers et à la nation kenyane. Ce n'est qu'en début de semaine à Chicago, là où Kelvin a établi son extraordinaire record du monde du marathon, que j'ai pu ratifier officiellement son chrono historique. C'était un athlète incroyable qui laissera un héritage incroyable, et il nous va beaucoup nous manquer", a écrit le double champion olympique du 1 500 m sur X (ex-Twitter).

Une "profonde tristesse"

Une "énorme perte" pour son compatriote David Rudisha, un double champion olympique du 800 m qui a également réagi sur le même réseau social. La fédération kényane d'athlétisme a elle fait part de sa "profonde tristesse" suite à l'annonce de ce tragique accident dont on ne connaît pas encore toutes les circonstances. D'après la presse locale, aucun autre véhicule n'a été impliqué, et c'est Kiptum qui conduisait la voiture où se trouvait donc aussi son coach ainsi qu'une passagère, blessée et transférée d'urgence à l'hôpital le plus proche. Pour le président kényan William Ruto, Kelvin Kiptum "était notre avenir".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.