Italie : Victime de racisme, Egonu veut arrêter la sélection

Italie : Victime de racisme, Egonu veut arrêter la sélection©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 18 octobre 2022 à 14h05

En pleurs après la victoire de l'Italie lors de la petite finale du Mondial, Paola Egonu, une meilleure marqueuse de la compétition qui se dit victime de racisme, ne veut plus rejouer en sélection.



Finalistes malheureuses en 2018, les Italiennes ont décroché dimanche à Apeldoorn (Pays-Bas) une nouvelle médaille, en se classant sur la troisième marche du podium de ces championnats du monde grâce à leur succès net et sans bavure contre les Américaines (3-0). Un match que Paola Egonu a de nouveau terminé avec le plus de points, elle qui finit meilleure marqueuse de la compétition avec un total de 275 points (244 smashs, 23 contres et 8 services). Elle était pourtant en pleurs à l'issue de cette petite finale, comme on a pu le voir dans une vidéo qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Dans cette courte séquence filmée à son insu par un supporter, on peut la voir se confier à son agent, Carlo Reguzzoni, et lui lâcher : "Tu ne peux pas comprendre, c'est fatigant, ils m'ont demandé pourquoi je suis italienne. C'est mon dernier match avec la Nazionale." Et ce car l'attaquante de 23 ans aurait été victime de propos racistes durant la rencontre.


Née à Cittadella (Vénétie) de parents d'origine nigériane, celle qui était porte-drapeau pour le Comité international olympique l'an dernier à Tokyo a été confronté à plusieurs reprises au racisme dans son pays. Et ces derniers propos lui ont fait très mal. "Les commentaires, on les lit, ça atteint les joueuses et ça fait mal. Si j'endosse ce maillot, ça veut dire que je me sens italienne, ça me fait mal que l'on puisse douter de cela. Je me demande pourquoi je dois représenter des personnes qui m'écrivent ces choses-là", a-t-elle ensuite expliqué. Son agent a ensuite expliqué qu'Egonu, qui peut compter sur le soutien du premier ministre italien Mario Draghi, s'était exprimée à chaud et que sa décision n'était pas irréversible. C'est d'ailleurs ce qu'elle a semblé confirmer à Sky Sport : "C'est toujours un honneur de porter le maillot azzurro, mais je voudrais avoir un été libre pour me reposer, comme personne, pour ma tête." Mais la reverra-t-on sous le maillot d'une sélection italienne dont elle est la star incontestée ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.