WTA : La belle histoire d'Amandine Hesse

WTA : La belle histoire d'Amandine Hesse©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le jeudi 07 janvier 2021 à 18h32

La Française Amandine Hesse dispute le tournoi d'Abu Dhabi où elle n'aurait jamais pu imaginer se rendre pour entamer la saison 2021. Une belle histoire dont elle raconte les coulisses.



La saison de tennis a débuté ces dernières heures. Cette année 2021 particulière s'est élancée à Abu Dhabi. Et, la première victoire française a été l'œuvre de... Amandine Hesse. La jeune joueuse s'est imposée dans les qualificatifs de l'épreuve se déroulant aux Emirats Arabes unis (deux victoires) et elle doit affronter jeudi la Russe Vera Zvonareva au premier tour. Un tournoi que la 289eme mondiale au classement WTA n'aurait jamais dû disputer.

Hesse : « Truc improbable »

Amandine Hesse était initialement partie pour jouer à Andrézieux-Bouthéon la semaine du 25 janvier. Elle raconte son histoire dans L'Equipe, jeudi. « Je m'inscris toujours partout au cas où. C'est venu d'une fille qui m'a demandé à jouer le double ici avec elle, parle-t-elle en évoquant la Belge Kim Zimmermann. J'avais regardé la liste et j'étais cinquante dehors en simples (sur la liste d'attente). J'avais mis très vite de côté ce tournoi, j'étais sûre de ne pas y aller. Ça a beaucoup bougé en raison des qualifications de l'Open d'Australie. Les filles qui disputent les qualifs ne peuvent pas jouer à Abu Dhabi. J'ai commencé à calculer et je me suis remise à 100% à l'entraînement avec un objectif cette fois-ci et finalement, je suis entrée largement (dans ce tableau des qualifs) car j'ai terminé tête de série ici (n°11 en qualifs). C'est le truc improbable mais je commence bien 2021. »

« Jouer des tournois comme ça, c'est le kif »

Et voilà comment la Française de 27 ans (28 le 16 janvier) a atterri aux Emirats. Cela a évidemment un coût mais cela vaut le coup. « C'est sûr que ça a un coût mais jouer des tournois comme ça, c'est le kif, lâche Hesse dans le quotidien sportif. Je joue au tennis pour disputer des gros tournois et contre des grandes joueuses. Ça ne me dérange absolument pas d'investir dans ce cas-là et je n'ai pas eu énormément de dépenses ces derniers mois avec les tournois ! Je n'ai joué qu'en Europe. Je n'avais pas quitté l'Europe depuis mars... » « Je suis très heureuse d'être sur le terrain », conclut Amandine Hesse qui a été 154eme en mai 2016.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.