US Open (H) : Medvedev surclasse Djokovic et remporte son premier titre du Grand Chelem

US Open (H) : Medvedev surclasse Djokovic et remporte son premier titre du Grand Chelem©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le lundi 13 septembre 2021 à 00h39

Impressionnant et intouchable pendant presque toute la finale, Daniil Medvedev a remporté ce dimanche soir l'US Open en dominant Novak Djokovic en trois sets (6-4, 6-4, 6-4) et 2h15 de jeu. Victorieux, le Russe remporte son premier titre en Grand Chelem à 25 ans. Pour le Serbe, le Grand Chelem calendaire et le record du nombre de succès en Majeurs attendront.



Un tsar est né à Flushing Meadows. Alors que certains rêvaient d'assister à l'avènement de Novak Djokovic, en quête du Grand Chelem calendaire et du record de titres en Majeurs, c'est celui de Daniil Medvedev qui a eu lieu ce dimanche. En effet, en finale de l'US Open, le Russe n'a laissé aucune chance au numéro un mondial pour l'emporter presque sans trembler en trois sets (6-4, 6-4, 6-4) et ainsi remporter le premier titre de sa carrière en Grand Chelem. D'entrée de match, le natif de Moscou a affiché ses ambitions en prenant le service de son adversaire. Intouchable sur ses mises en jeu, le numéro deux à l'ATP a derrière réussi à conserver son avance pour prendre les commandes de cette rencontre. Dans la continuité, la deuxième manche a presque été un copier-coller de la première. Si le Serbe s'est enfin procuré ses premières balles de break, il était incapable de concrétiser les cinq opportunités qu'il a eues. Tout l'inverse de Medvedev, qui a lui réussi à faire à nouveau la différence sur sa troisième tentative, à 2-2. Toujours aussi impressionnant sur ses services, le Russe a continué sur sa lancée pour mener deux sets à rien. Malmené, le natif de Belgrade avait déjà connu pareille situation à Roland-Garros avant de renverser Stefanos Tsitsipas, qui avait été incapable de stopper le retour de son adversaire. Mais, sur le court Arthur-Ashe, le numéro deux mondial n'a lui pas laissé passer sa chance et a enfoncé le clou. En ne gaspillant pas deux nouvelles balles de breaks, ce dernier s'est définitivement envolé ce dimanche pour mener 4-0. Quelques jeux plus tard, au moment de conclure à 5-2, le Moscovite a cependant enfin vacillé face à la pression d'un tel événement. Malgré une balle de match, ce dernier a finalement craqué et a perdu un de ses breaks d'avance. Avec notamment trois doubles fautes dans ce jeu-là, il a alors offert du sursis à Djokovic. Si le Serbe en a profité pour revenir à 5-4, il n'a ensuite pas pu réaliser un incroyable retour. Sur sa deuxième occasion de l'emporter sur son service, Medvedev s'est en effet bien repris et a également bonifié les fautes du numéro un mondial pour en venir à bout en 2h15 de jeu. Un nouveau retour dans le filet de ce dernier et le Russe pouvait s'écrouler au sol après avoir réalisé le plus gros exploit de sa jeune carrière.

Le plus dur commence pour Medvedev

A 25 ans, Medvedev est définitivement rentré dans la cour des grands en s'imposant à l'US Open. Passé tout proche de cela en 2019 à New York face à Rafael Nadal (7-5, 6-3, 5-7, 4-6, 6-4), le Russe a dû attendre deux ans pour remporter la plus belle victoire de sa carrière et enfin triompher en Grand Chelem. Presque comme un symbole, ce moment tant attendu est arrivé le jour de son anniversaire de mariage avec Daria Medvedeva, sa femme depuis 2018. Lui qui a confié lors de la remise du trophée n'avoir que ce titre en guise de cadeau, faute de temps. Balayé par Djokovic il y a quelques mois en finale à l'Open d'Australie (7-5, 6-2, 6-2), le numéro deux mondial a visiblement parfaitement retenu les leçons du passé pour contrer son adversaire ce coup-ci. Loin du compte à Melbourne, il a surtout fait mal au service avec notamment 16 aces dans cette finale. Offensif dans ce domaine, il n'a finalement pas plus douté que cela quand il a commis de nombreuses doubles fautes (9), dont trois lors du jeu qui aurait pu lui permettre de s'imposer quelques minutes plus tôt. Un léger contretemps pour celui qui a réalisé le plus grand match de sa carrière pour surclasser le grandissime favori. Un match dans la lignée de son tournoi, Botic van de Zandschulp étant en fin de compte le seul à lui avoir pris un set. D'autant plus, que le natif de Moscou s'est par ailleurs montré impérial défensivement face à l'un des meilleurs du monde dans ce registre, sauvant au passage cinq balles de break sur six. Auteur de 38 coups gagnants, mais aussi de 31 fautes directes, Medvedev a également fait très mal en coup droit et a remporté la plupart des longs échanges, ce qui est en général une des spécialités du Serbe. Hormis à 5-2 dans le troisième set, le Russe a tout simplement donné l'impression d'être sur un nuage et d'être quasiment intouchable en dominant le numéro un mondial sur ses points forts. 21 ans après le sacre de Marat Safin à l'US Open, le joueur entraîné par le Français Gilles Cervara a donc permis à son pays de renouer avec le succès à Flushing Meadows. Après ce premier titre en Grand Chelem, Medvedev va désormais devoir confirmer sur la durée et ne pas imiter Dominic Thiem. Vainqueur de l'édition 2020, l'Autrichien a derrière été complètement absent cette saison. Un poids que le Russe va donc devoir assumer. Surtout que ce lundi, il pointera à 1 353 points de Djokovic au classement ATP. De quoi lui donner quelques idées pour les prochains mois.


Pour Djokovic, l'histoire attendra

De son côté, Djokovic va désormais devoir trouver les moyens de passer rapidement à autre chose. Alors qu'il ambitionnait avant la rencontre de remporter son 21eme titre en Grand Chelem, et ainsi prendre seul le record devant les 20 sacres de Roger Federer et Rafael Nadal, et de réaliser le Grand Chelem calendaire, ce qui aurait été une première depuis celui de Rod Laver en 1969, le Serbe s'est raté ce dimanche. Peut-être à cause du poids de l'histoire ou tout simplement car son adversaire était trop fort. Impressionnant à l'Open d'Australie et à Wimbledon ou encore renversant à Roland-Garros en 2021, le numéro un mondial n'a cette fois pas eu les ressources pour concrétiser ses rêves, comme lors des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo. Etonnamment, « Nole » a parfois été méconnaissable en commettant d'énormes fautes (38 au total) et notamment dans des moments clefs, ce qui n'est pas son habitude. S'il est tombé face à un mur qui a tout renvoyé ou presque, les regrets seront immenses pour lui, même si son année reste fantastique, avec trois titres en Grand Chelem glanés. Redoutable lors de ses montées au filet (31/47), l'intéressé a finalement dû rendre les armes. A 34 ans, s'il devrait normalement toujours être en mesure de se battre pour des titres en Majeurs dans les années à venir, la possibilité de faire le Grand Chelem calendaire s'est peut-être définitivement envolée ce 12 septembre 2021. Comme pour ses deux principaux rivaux, ce rêve complètement fou semble loin désormais, notamment à cause d'une concurrence de plus en plus forte chez les jeunes, à l'image de Medvedev. Cependant, dans la défaite, Djokovic a peut-être remporté une victoire toute aussi importante pour lui que certains de ses records, à savoir se montrer humain et être aimé du public. En effet, ce n'est pas anodin s'il a craqué et était en larmes sur sa chaise en fin de match, après avoir reçu une chaleureuse ovation des spectateurs présents dans les travées du plus grand court du monde. « Ce soir, même si je n'ai pas gagné, mon cœur est rempli de joie. Je suis l'homme le plus heureux du monde. Vous avez touché mon âme. Je n'avais jamais ressenti ça à New York. Je vous aime, et je vous reverrai vite. Merci », déclarait-il lors de son discours d'après match. Après avoir manqué ce qu'il a un temps considéré comme « le dernier match de (s)a carrière », le Serbe va probablement prendre le temps de digérer pour revenir ensuite avec un appétit encore plus vorace sur les courts. Reste à savoir si sa chance de marquer encore plus l'histoire n'est pas passée...



US OPEN (New York, Etats-Unis, Grand Chelem, dur extérieur, 45 000 000€)
Tenant du titre : Dominic Thiem (AUT)

Finale
Medvedev (RUS, n°2) bat Djokovic (SER, n°1) : 6-4, 6-4, 6-4

Demi-finales
Djokovic (SER, n°1) bat A.Zverev (ALL, n°4) : 4-6, 6-2, 6-4, 4-6, 6-2
Medvedev (RUS, n°2) bat Auger-Aliassime (CAN, n°12) : 6-4, 7-5, 6-2

Vos réactions doivent respecter nos CGU.