Toni Nadal allume Djokovic

Toni Nadal allume Djokovic©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 12 octobre 2020 à 17h39

Toni Nadal, revenu lundi sur la démonstration de Rafael Nadal face à Novak Djokovic et le nouveau sacre du Majorquin à Paris, n'a pas hésité à taquiner le Serbe.



Rarement, Toni Nadal n'avait dû prendre autant de plaisir à écrire sa chronique quotidienne pour El Pais. Depuis le premier jour de ce Roland-Garros 2020 disputé dans le contexte que l'on sait et dont Rafael Nadal ne semblait pas partir avec autant de faveurs qu'à l'habitude, l'oncle du Majorquin y est allé de son petit billet d'humeur dans les colonnes du journal espagnol. Lundi, au lendemain du treizième sacre sur la terre battue parisienne de son champion de neveu, Toni Nadal boit du petit lait. Son bonheur de voir de nouveau son protégé sacré dans son jardin transpire dans les écrits de l'homme de 59 ans, en pleurs dimanche après la balle de match. Taquin, l'entraîneur espagnol et ex-coach de Nadal le mutant s'amuse au passage à allumer dans sa chronique un Novak Djokovic ridiculisé dimanche Porte d'Auteuil pour la deuxième confrontation entre les deux hommes dans l'histoire du tournoi. « On a vu un Rafael infranchissable dès le premier jeu, et je crois que Djokovic a eu la même sensation, et est tombé immédiatement dans une forme de désespoir », analyse Toni Nadal, encore étonné que la fessée qui se profilait pour le numéro 1 mondial dès les premiers points ne l'ait pas amené à réagir, ni à donner l'impression dans son attitude de vouloir le faire.

Toni Nadal : « Federer et Rafael sont les deux meilleurs joueurs de l'histoire »



« Je suis surpris qu'un grand champion comme lui se retrouve parfois, et dernièrement plus souvent, avec une gestuelle aussi négative sur le court​. J'ai toujours pensé que veiller à son langage corporel avait une double conséquence : d'abord pour soi et ensuite pour son adversaire ». Et dire que Goran Ivanisevic, l'un des mentors de Djokovic, avait annoncé que dans les conditions dans lesquelles s'est jouée cette finale (toit déployé, temps de saison et basses températures), Nadal n'avait aucune chance d'inscrire son nom au palmarès pour la treizième fois de l'ère Open et pour la quatrième fois de rang. Des certitudes qui ont bien fait rire le tonton de Rafa. « Ivanisevic, dans ses pronostics grandioses, a déclaré que son élève était parfaitement préparé à la fois tactiquement et mentalement pour affronter cette finale. La réalité a montré qu'il ne devrait pas en être ainsi », chambre Toni Nadal, certain que seul Roger Federer peut se vanter de faire jeu égal avec son neveu. « En dehors des chiffres, Roger Federer et Rafael ont réussi à élever leur sport à l'étage supérieur. Cela me paraît très juste que tous les deux soient considérés comme les deux meilleurs joueurs de l'histoire. » Djokovic et son clan apprécieront...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.