Open d'Australie : De nouveaux doutes sur la date du test positif de Djokovic

Open d'Australie : De nouveaux doutes sur la date du test positif de Djokovic©panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 28 janvier 2022 à 15h25

A la suite d'une enquête menée par la BBC, la date du test positif au coronavirus subi par Novak Djokovic et utilisé pour justifier une exemption médicale est une nouvelle fois remise en doute.



Novak Djokovic a-t-il vraiment falsifié la date de son test positif au coronavirus ? Afin de justifier une exemption médicale à la vaccination dans le but de participer à l'Open d'Australie, le Serbe a présenté un test ayant un résultat positif mentionnant la date du 16 décembre dernier puis un test négatif qui remonterait au 22 décembre. Toutefois, une première analyse effectuée par un groupe de recherche allemand avec le soutien du quotidien Der Spiegel avait mis en doute la véracité de la date inscrite sur le test positif. En effet, le numéro de série laisse entendre que ce résultat aurait été donné au moins une semaine après la date du 16 décembre. Après la divulgation de cette information, la BBC a décidé d'approfondir le sujet afin de vérifier plus avant la potentielle véracité du document.

La date du test ne correspond pas à son identifiant, selon la BBC

Tout d'abord, cette nouvelle enquête a confirmé que l'identifiant unique de chaque résultat confirmé par l'Institut de Santé Publique de Serbie est donné de manière chronologique, ce qui a été fait par l'intermédiaire des tests effectués par les collaborateurs de la BBC installés dans le pays. Or, l'identifiant du test fourni aux autorités australiennes par les avocats de Novak Djokovic ne suit pas cette logique et laisse entendre que le résultat a été confirmé par les autorités serbes entre le 25 et le 28 décembre. Alors que le numéro 1 mondial a effectué ses deux tests dans deux laboratoires différents, cela pourrait justifier une différence dans l'identifiant de ces tests. Or, les résultats pris comme référence par la BBC ne permettent pas de confirmer que deux laboratoires différents puissent avoir des codes de confirmation aussi distants. Autrement dit, les doutes sur la véracité du test positif transmis à l'Australie par Novak Djokovic ont toute raison d'être fondés. Contactées par la chaîne publique britannique, les autorités sanitaires serbes n'ont pas répondu à ces sollicitations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.