ATP - Monte-Carlo : Rublev a décroché l'une de ses " plus belles victoires "

ATP - Monte-Carlo : Rublev a décroché l'une de ses " plus belles victoires "©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 17 avril 2021 à 09h59

Après son exploit contre Rafael Nadal en quarts de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo, Andrey Rublev ne cachait pas sa satisfaction.



Grand favori du Masters 1000 de Monte-Carlo, Rafael Nadal est donc tombé vendredi soir à la tombée de la nuit. Sur l'un de ses courts préférés au monde, où il a soulevé onze fois le trophée du lauréat, le numéro 3 mondial a subi la loi d'Andrey Rublev, vainqueur en trois sets en quarts de finale du Masters 1000 monégasque (6-2, 4-6, 6-2). Si Nadal a déploré « un service désastreux », le joueur russe, lui, a évidemment savouré son exploit avant d'affronter Casper Ruud pour une place en finale.

Rublev : « Ce n'était pas réel de gagner le premier set, de breaker, puis d'avoir des balles de double break »

Quand on lui a demandé si c'était la victoire la plus importante de sa carrière, le jeune tennisman de 23 ans a répondu : « Cela dépend de quel point de vue on se place. Si on parle d'un joueur comme Rafa, qui est un des meilleurs joueurs sur terre... alors bien sûr que c'est une de mes plus belles victoires. C'est comme avec Roger (Federer). Mais si vous regardez autrement, par exemple en prenant en compte la manière dont il se sentait aujourd'hui... Il n'a même pas joué son ''bon'' niveau. Tout le monde s'attend à ce qu'il gagne sur terre battue. C'est dur de jouer avec ce ressenti et la manière dont il gère ça est incroyable. »


Rublev aurait pu s'offrir le meilleur joueur de l'histoire sur terre battue en deux manches. Après le gain du premier set, il a en effet eu des balles de double break dans le deuxième acte avant de voir Nadal recoller. « Tout était étrange. Ce n'était pas réel de gagner le premier set, de breaker, puis d'avoir des balles de double break. Je savais que ça n'allait pas se passer comme ça. Si ça restait comme ça tout le match, ça voulait dire que c'était un des pires jours de sa vie. J'avais sauvé des balles de break sur mon service donc j'ai compris qu'il allait probablement revenir. Il l'a fait. J'étais un peu déçu mais j'étais prêt pour ça. Je me suis juste dit que je devais continuer à jouer comme je l'avais fait », a relevé le numéro 8 mondial, satisfait du contrôle de ses émotions sur le Rocher.

Rublev : « Je contrôle vraiment bien mes émotions et c'est la clé »

« Cette semaine, je contrôle vraiment bien mes émotions et c'est la clé, a expliqué Rublev. Contre Roberto (Bautista Agut), j'aurais sûrement perdu si j'avais montré mes émotions. C'est pareil aujourd'hui (vendredi). J'aurais peut-être pris 6-2 dans le troisième. Je suis dans les émotions, je peux passer de zéro à 1000 donc ça pourrait être le contraire demain (samedi contre Ruud). Je dois toujours apprendre et m'améliorer sur ce point pour être comme ça sur la plupart des matchs. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.