Que deviens-tu, Guillaume Raoux ?

Que deviens-tu, Guillaume Raoux ?©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 14 octobre 2022 à 11h00

En huitièmes de finale, puis surtout en demies et en finale, Guillaume Raoux a gagné le double avec Guy Forget lors de la Coupe Davis 1996. Il a aussi disputé treize fois consécutivement Roland-Garros, de 1988 à 2000.



Vainqueur de la Coupe Davis 1996, rapportant le point en double avec Guy Forget lors de la finale contre la Suède, Guillaume Raoux reste ancré dans les mémoires des fans français de tennis. Inséparable de ses petites lunettes, il est revenu récemment sous les feux de la rampe grâce aux hommages à Roger Federer, puisque le Gardois a été le premier joueur battu par le jeune "Rodgeur" (17 ans) sur le circuit ATP, à Toulouse en 1998 (6-2, 6-4). Depuis plus de quinze ans, Raoux s'est reconverti au sein d'un groupe de santé, jusqu'à devenir en 2015 directeur de la branche concernant les maisons de retraite. "Je n'ai pas vécu ma reconversion comme une petite mort, mais comme un véritable redéploiement, raconte-t-il au Figaro. Quand ils prennent leur retraite, les joueurs ne se rendent pas compte qu'ils ont acquis beaucoup de compétences en termes de pugnacité, de capacité à se fixer des objectifs, de supporter la pression."

Raoux explique avoir "réalisé tout ça bien des années plus tard, dans cette nouvelle vie professionnelle". Dans un premier temps, il avait tenté de coacher dans son monde, le tennis. "Mais ça me rendait malheureux." Il avait alors suivi une formation de management en vue de la candidature de Paris pour les Jeux de 2012, mais "au milieu de mon MBA, les Jeux sont allés à Londres et j'ai dû m'orienter différemment". Présent en parallèle au comité directeur de la FFT jusqu'en 2015, il en est parti fâché. Certains le reconnaissent encore dans la rue, même si c'est rare : "J'ai beaucoup changé physiquement. Je n'ai plus trop de cheveux, j'ai la barbe et je suis en costume, mais ça m'arrive. Bon, je l'avoue, c'est en général un gars qui adorais jouer au tennis dans les années 90 et qui a mon âge." Forcément.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.