ATP : Quel porte-drapeau pour la France en 2022 ?

ATP : Quel porte-drapeau pour la France en 2022 ?©Panoramic, Media365

Guillaume Issner, Media365, publié le samedi 25 décembre 2021 à 22h13

Le tennis tricolore recherche celui ou ceux qui peuvent lui assurer un bel avenir dans cette décennie. Malgré quelques espoirs, les inconnues subsistent à l'aube de la saison 2022.



La saison du tennis français a été décevante mais il y a eu des satisfactions. Arthur Rinderknech et Benjamin Bonzi sont sortis de leur boîte, impressionnants au plus haut point, notamment le premier cité devenu le numéro un français par sa 58eme place mondiale. Il a l'avantage par rapport à son compatriote, 64eme à l'ATP et vainqueur de six titres en Challenger cette saison, d'avoir confirmé à maintes reprises sa progression fulgurante sur les courts du circuit principal, en jouant une demi-finale à Kitzbuhel et six autres quarts. Le joueur tricolore culminant à 1,96m changera de statut pour l'année à venir et devra confirmer ses bonnes dispositions aperçues en 2021. Un challenge pour celui qui a été la grande satisfaction française en Coupe Davis, malgré l'élimination du pays dès la phase de groupes.

Gaston porte beaucoup d'espoirs

Certains membres confirmés du groupe France peuvent se rattraper l'an prochain après une saison 2021 très moyenne. On pense à Gaël Monfils (21eme), Ugo Humbert (31eme) ou Benoit Paire (46eme), désireux de retrouver une certaine constance, ainsi que Jérémy Chardy (107eme), meilleur élément tricolore en début de saison dernière. Le tennis français peut également s'en remettre à Hugo Gaston (21 ans), rentré dans le top 100 en fin de saison après son Rolex Paris Masters de folie. Quart de finaliste à l'Accor Arena, le Toulousain est rentré une deuxième fois dans le cœur des Français, un peu plus d'un an après sa révélation à Roland-Garros. Le 67eme mondial, à l'instar de ses deux partenaires susmentionnés, aura désormais le net avantage d'intégrer directement le tableau principal des tournois les plus prestigieux, et ainsi exercer à plein temps sur le circuit principal. La tennis français recherche ses patrons. Le temps où les quatre mousquetaires (Tsonga, Simon, Monfils, Gasquet) tenaient la baraque est désormais révolu. L'année 2022 peut permettre de construire de nouvelles fondations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.