Route du Rhum : Le Cléac'h, dérive cassée, a fait demi-tour

Route du Rhum : Le Cléac'h, dérive cassée, a fait demi-tour©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 10 novembre 2022 à 16h26

Armel Le Cléac'h a déjà perdu tout espoir de remporter cette 12eme édition de la Route du Rhum. Le skipper Banque Populaire XI a été contraint de faire demi-tour vers Lorient jeudi après avoir cassé la dérive de son bateau.



Sale temps pour les favoris sur la Route du Rhum. Après les malheurs de Charles Caudrelier (Maxi Edmond de Rothschild), pénalisé de quatre heures pour avoir anticipé le départ de cette 12eme édition - il a néanmoins porté réclamation et attend le verdict de l'organisation) et maintenant malade (une indigestion l'a empêché de se nourrir la nuit dernière), c'est cette fois au tour d'un autre prétendant à la victoire d'être victime d'une fâcheuse mésaventure. Armel Le Cléac'h, lui aussi en lice dans la catégorie des Ultims, a en effet été contraint de faire demi-tour jeudi après avoir été victime d'une "avarie majeure", comme il l'a annoncé lui-même lors d'une vacation. Plus exactement, c'est une casse de la dérive de son bateau qui a obligé le skipper Banque Populaire XI, alors quatrième au classement, à remettre le cap en direction des côtes bretonnes et de Lorient, le port le plus proche, où "Le Chacal", vainqueur du Vendée Globe 2017, est attendu dans une dizaine d'heures.

Déjà contraint à l'abandon en 2018

L'équipe du navigateur breton a annoncé que Le Cléac'h avait entendu un "craquement sans qu'il n'y ait de choc" en fin de matinée. "Armel nous a fait part de cette casse qui lui impose de rentrer à Lorient pour que nous puissions analyser la situation", a indiqué le directeur de Banque Populaire XI Ronan Lucas. Ce dernier a précisé que sur place, Le Cléac'h prendra le temps de faire un point sur l'étendue des dégâts et verra s'il est possible ou pas de réparer son bateau. Le Breton en sera quitte pour plusieurs d'heures d'immobilisation. Et pour abandonner d'entrée ses rêves de victoire dans cette Route du Rhum, comme il l'avait déjà fait en 2018. A l'époque, c'est après avoir chaviré dès le troisième jour de course que celui qui faisait figure de grand favori de la célèbre transatlantique en solitaire au même titre que Caudrelier, Thomas Coville (Sodebo) ou encore François Gabart (SVR Lazartigue) avait dû jeter l'éponge.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.