Route du Rhum/Imoca : Ruyant l'emporte

Route du Rhum/Imoca : Ruyant l'emporte©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 21 novembre 2022 à 10h47

Thomas Ruyant (LinkedOut) a remporté lundi la Route du Rhum dans la catégorie Imoca. Le skipper nordiste de 41 ans, déjà vainqueur de l'épreuve en Class40 en 2010, a franchi la ligne d'arrivée à 7h51, nouveau record à la clé à l'issue d'une très belle empoignade avec Charlie Dalin.



Douze ans après, Thomas Ruyant triomphe de nouveau sur la Route du Rhum. Déjà vainqueur de la transatlantique en solitaire en 2010, mais en Class40, le skipper nordiste de 41 ans s'est cette fois imposé dans la catégorie Imoca, ce lundi pour l'arrivée des monocoques du Vendée Globe à Pointe-à-Pitre (les multicoques Ultim et Ocean Fifty en avaient déjà terminé). A la barre de LinkedOut, Ruyant a franchi la ligne d'arrivée à 7h51 après 11 jours, 17 heures, 36 minutes et 25 secondes passés en mer. Le natif de Saint-Pol-sur-Mer améliore ainsi le précédent record, qui appartenait à François Gabart. Ce dernier avait remporté la course chez les Imoca en 12 jours, 4 heures, 38 minutes et 55 secondes. Ruyant a fait mieux pour 11 heures et 2 minutes. Le navigateur nordiste, qui comptait également à son palmarès un succès sur la Transat AG2R en 2018 et sur la Transat Jacques-Vabre (aux côtés de Morgan Lagravière), est sorti vainqueur d'une lutte de haut rang avec Charlie Dalin (Apivia), au même titre que Charles Caudrelier avait eu le dernier mot sur Gabart chez les Ultims avant qu'Erwann Le Roux n'arrache la victoire dans la catégorie Ocean Fifty aux dépens de Quentin Vlaminck lors de cette édition de la Route du Rhum qui n'a réservé jusqu'à maintenant que des sprints finaux des plus serrés.

Ruyant : "La plus belle"

Dalin avait d'ailleurs longtemps occupé la tête de la flotte, avant que Ruyant ne le dépasse alors qu'il avait compté à un moment près de 100 milles de retard. Le Havrais est revenu sur les talons du futur vainqueur à quelques heures de l'arrivée, mais sans pouvoir priver son rival, porté par un vent retrouvé vers Pointe-à-Pitre de l'emporter. "Il y a déjà eu des victoires, mais celle-ci, c'est la plus belle", savourait Ruyant, avouant au passage qu'il n'avait "pas beaucoup dormi ces 36 dernières heures." Arrivé un peu plus de deux heures plus tard, Dalin a franchi la ligne après 11 jours, 19 heures, 38 minutes et 11 secondes de course. Jérémie Beyou (Charal) complètera le podium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.