Natation - Championnats du monde : Henique, Wattel et Grousset en finale, Manaudou et Terebo sortis en demies

Natation - Championnats du monde : Henique, Wattel et Grousset en finale, Manaudou et Terebo sortis en demies©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le jeudi 23 juin 2022 à 20h22

Ce jeudi, aux championnats du monde de natation, Marie Wattel et Melanie Henique ont validé leur ticket pour le 50m papillon. Sur le 50m nage libre, cela ne passe pas pour Florent Manaudou, alors que Maxime Grousset a remporté un barrage pour aller en finale. De son côté, Emma Terebo a été éliminée en demi-finales du 200 mètres dos.



Elles seront deux en finale du 50 mètres papillon, ce vendredi. Ce jeudi, du côté de Budapest en Hongrie, aux championnats du monde de natation, Marie Wattel, engagée dans la première demi-finale et partie ligne d'eau numéro six, était engagée dans le paquet, dès le départ, après avoir déployé ses ailes. Aux 30 mètres, avec une seule respiration, Wattel était alors en deuxième, troisième position, avant finalement d'aller toucher en troisième position, dans un temps de 25.56, tout près de son record (25.50), pour se qualifier tranquillement en finale. Une très belle course pour celle qui a fini sixième sur l'ensemble de ces demies. Au micro de France Télévisions, sa satisfaction était évidente : "Je suis contente, je me sentais bien. Je sentais que j'avais de la vitesse. Et je sentais aussi qu'il ne fallait pas que j'en garde sous le pied pour passer en finale. Le but, c'est vraiment d'apprendre, les enchaînements de courses et faire des gros programmes d'ici Paris. Pour qu'à Paris, je puisse me sentir à l'aise de faire plusieurs courses." Autre bonne nouvelle du jour, dans la deuxième demi-finale de ce même 50 mètres papillon. Partie ligne d'eau numéro cinq, Mélanie Henique a parfaitement su jaillir du plot, en prenant un excellent départ. Après la fin de sa coulée, la Tricolore s'est retrouvée avec une demi-longueur d'avance sur ses concurrentes. A l'arrivée, la Française a terminé première de sa course, troisième sur l'ensemble de ces demies, dans un temps de 25.41. Tout en s'étant très certainement relâchée sur la fin. Au micro de France Télévisions, Henique a confié : "Je ne veux vraiment pas trop en mettre, jusqu'à la finale. Voilà, le principal est fait. J'améliore mon temps. Je voulais aller plus vite, sans trop en mettre, encore. On verra demain. J'ai rien à perdre. Je suis déjà ici, c'est énorme. Je suis juste heureuse d'être là, c'est cool."

La déception Manaudou

Le 50 mètres nage libres messieurs a été bien compliqué. Deux Français étaient engagés dans la deuxième demi-finale, avec Florent Manaudou, à la ligne d'eau numéro un et Maxime Grousset, à la ligne d'eau numéro sept. Dès le départ, les deux hommes ont fourni un énorme travail. Manaudou s'est retrouvé bras tendus, pour essayer de se détacher. Malheureusement, cela n'a pas suffi. A l'arrivée, Manaudou a terminé septième, onzième sur l'ensemble de ces demies. Quant à Grousset, il a terminé quatrième, huitième en tout. Ce qui l'a obligé à passer par un barrage contre le Brésilien Bruno Fratus. Un barrage finalement remporté, plus tard dans la soirée. De son côté, Florent Manaudou s'est montré lucide, au micro de France Télévisions : "C'est mon niveau du jour. C'est bien, ça permet de remettre un peu les idées en place et de bien bosser pour les deux ans qui restent. "Il faut travailler. Il faut travailler. Voilà, je n'ai pas été assez consistant cette année. C'était le plus cette année de prendre un peu de la hauteur et faire d'autres choses. Cela prouve que le talent, ça ne suffit pas et il faut bosser. J'ai fait à peu près dix ans en équipe de France. Là, cela ne passe pas. J'ai moins travaillé donc cela ne passe pas. C'est le sport. On est dans un sport de chronos, donc à un moment donné, quand il n'y a pas assez de boulot derrière, c'est normal de ne pas aller aussi vite."

Terebo cale en demies du 200m dos

Elle ne rééditera pas sa performance du 100 mètres dos, où elle avait alors terminé cinquième de la finale. Ce jeudi, la Française Emma Terebo ne s'est pas qualifiée pour la finale du 200 mètres dos. Engagée dans la première demi-finale et partie ligne d'eau numéro six, la Française a semblé bien partir, avec pas beaucoup de jambes et posée sur ses bras, au tout début, ce qui a alors donné un premier 50 de qualité de sa part. Basse en fréquence, notamment lors de l'avant-dernière longueur, la Tricolore n'a finalement pas su tenir, alors qu'elle aurait dû tout donner pour mieux terminer et s'accrocher, au moins, au temps. Finalement, Terebo a fini cinquième de sa demie, douzième sur l'ensemble des deux courses. En ayant nagé six dixièmes moins vite que lors des séries. Au micro de France Télévisions, Terebo a livré son ressenti : "Malheureusement, j'ai dû louper quelques détails de la course ce soir, parce que je me sentais plutôt bien dans l'eau. Après, c'est aussi une demi-finale donc il y a la pression qui s'ajoute. Je pense que j'ai encore de l'expérience à avoir sur le 200. J'apprends à chaque fois que je le nage à le gérer. Et à faire mieux après chaque 200. Donc voilà, je pense que c'était assez dur après ce matin."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.