Championnats d'Europe en petit bassin : Grousset, Tomac et Gastaldello en finale

Championnats d'Europe en petit bassin : Grousset, Tomac et Gastaldello en finale ©panoramic, Media365

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le mardi 05 décembre 2023 à 18h49

La première journée des championnats d'Europe en petit bassin n'a pas permis à la France de décrocher de médaille, Lara Grangeon de Villèle terminant cinquième du 400m 4 nages. Mais les podiums pourraient arriver mercredi, grâce à Maxime Grousset, Mewen Tomac et Beryl Gastaldello.


C'est parti pour les 26emes championnats d'Europe en petit bassin ! La piscine d'Otopeni, dans la banlieue de Bucarest en Roumanie, accueille la compétition jusqu'à dimanche. Et à moins de huit mois des Jeux Olympiques de Paris, les bons résultats sont toujours bons à prendre, même s'il ne s'agit "que" du petit bain. Après avoir décroché seulement deux médailles lors de la dernière édition, à Kazan en 2021 (argent et bronze pour Analia Pigrée sur 50m et 100m dos), la délégation française espère faire mieux, même si elle sera privée de certains de ses cadors, comme Léon Marchand, Mélanie Hénique ou Marie Wattel. La première journée s'est terminée sans médaille pour le clan tricolore, qui n'avait qu'une seule représentante en finale. Lara Grangeon de Villèle (32 ans) disputait la finale du 400m 4 nages, où elle a déjà décroché trois médailles par le passé lors de l'Euro en petit bassin, mais elle n'a cette fois pu faire mieux que cinquième, en 4'35"41. La Grande-Bretagne a signé un doublé, grâce à la victoire d'Abbie Wood (en 4'27"45) devant Freya Colbert (en 4'29"04), alors que l'Irlandaise Ellen Walshe complète le podium en 4'29"64.

Tomac et Gastaldello meilleurs temps des demies

Les demi-finales du 50m dos se déroulaient également ce mardi soir, et Mewen Tomac (22 ans) a signé le meilleur temps, en 22"91. Prometteur avant la finale de mercredi ! Même réussite pour Beryl Gastaldello sur la même épreuve. La nageuse de 28 ans, qui va s'aligner sur 18 courses cette semaine et brigue un podium dans chaque épreuve individuelle, a réussi 23"77, devançant toutes ses concurrentes. Leader de la délégation française en l'absence de Léon Marchand, le champion du monde 2023 du 100m papillon Maxime Grousset participait aux demi-finales de cette épreuve, et il s'est tranquillement qualifié pour la finale en signant un chrono de 48"94 (nouveau record de France !), le deuxième des demies derrière le Suisse Noe Ponti qui a réussi 48"61, nouveau record des championnats (le précédent record datait de 2009 et avait été établi par le Russe Korotyshkin). Voilà un duel attendu lors de la finale de mercredi.

De l'or pour l'Irlande, la Grande-Bretagne et la Suède

Sur 400m nage libre, distance dont le record du monde appartient toujours à Yannick Agnel depuis 2012, aucun Français n'a pris part à la finale, et c'est l'Irlandais Daniel Wiffen qui a décroché la médaille d'or en 3'35"47, devant le Lituanien Danas Rapsys (3'37"80) et le Belge Lucas Henveaux (3'37"91). Les deux finales du 4x50m nage libre se tenaient en fin de programme, sans Français. Du côté des hommes, les Britanniques Benjamin Proud, Matthew Richards, Alexander Cohoon et Lewis Burras l'ont emporté en 1'22"52, devant l'Italie (1'23"14) et la Grèce (1'23"27). Chez les femmes, la victoire est revenue à la Suède de Sara Junevik, Michelle Coleman, Louise Hansson et Sofia Aastedt (1'35"60), devant l'Italie et la Grande-Bretagne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.