Biathlon : Julia Simon a passé quelques heures en garde à vue !

Biathlon : Julia Simon a passé quelques heures en garde à vue !©panoramic, Media365

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le mardi 24 octobre 2023 à 17h19

Selon les informations du Dauphiné Libéré, la gagnante de la dernière Coupe du Monde de biathlon Julia Simon a été placée en garde à vue ce mardi, dans le cadre d'une affaire d'escroquerie à la carte bancaire, qui fait suite à une plainte déposée par sa coéquipière chez les Bleues Justine Braisaz-Bouchet. La garde à vue a été levée après quelques heures.


Nouveau coup de tonnerre dans ce qu'on appelle "l'affaire Julia Simon" depuis qu'elle a été révélée le 4 juillet dernier. La gagnante de la dernière Coupe du Monde de biathlon a en effet passé quelques heures en garde à vue ce mardi à Albertville, selon les informations du Dauphiné Libéré. La biathlète de 27 ans a été entendue par les gendarmes dans le cadre d'une affaire d'escroquerie à la carte bleue, qui fait suite à une plainte déposée par sa coéquipière en équipe de France Justine Braisaz-Bouchet. Selon cette dernière (qui va faire son retour chez les Bleues cette saison après une pause d'un an pour cause de maternité), Julia Simon aurait utilisé une carte bancaire lui appartenant pour des achats sur internet - qui s'évalueraient entre 1 000 et 2 000 euros (des produits high-tech de la marque Go Pro, livrés au domicile de Julia Simon, selon le quotidien régional) - en utilisant son propre ordinateur et sa propre adresse mail, à l'occasion d'une compétition de ski-roues en Norvège en août 2022. Une membre du staff des Bleues a également porté plainte contre Julia Simon, pour une somme usurpée de quelques dizaines d'euros. Au départ, Braisaz-Bouchet a souhaité régler le problème en interne avec Simon et la Fédération française de ski, mais a finalement porté plainte durant l'hiver car les choses n'avançaient pas.

La saison commence dans un mois...

Après un long silence et une disparition des réseaux sociaux, Julia Simon s'était exprimée le 24 août dans les colonnes du Dauphiné Libéré et avait plaidé l'usurpation d'identité. « C'est une situation qui m'attriste, qui me dépasse. Je ne reconnais absolument pas les faits qui peuvent m'être reprochés, c'est pour cela que je dois donner ma version des faits. Il y a des achats qui ont été faits par carte bleue avec mon nom dessus, mais aujourd'hui, je suis aussi victime de cette situation. Mon nom a été utilisé à mon insu", avait-elle expliqué, avant de porter plainte à son tour. Les gendarmes d'Albertville veulent en savoir plus, et c'est pourquoi ils ont placé la championne en garde à vue. Dans la soirée, l'avocat de Julia Simon a voulu dédramatiser la situation, dans les colonnes de L'Equipe : « C'est la suite complètement normale de la procédure pénale qui est en cours. Elle a été entendue normalement, la garde à vue a été levée tout à fait normalement. L'enquête suit son cours, il y a des investigations qui sont à faire, il n'y a rien de plus rien de moins. C'est une audition qui a eu lieu dans laquelle Julia a contesté les faits qui lui sont reprochés comme elle l'a fait depuis le départ. » De retour sur les réseaux sociaux depuis le 1er septembre, Julia Simon partageait encore ce lundi des images de son entraînement. La saison reprend en effet dans un mois à Östersund, et l'atmosphère sera forcément spéciale autour de l'équipe de France de biathlon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.