Biathlon - Coupe du Monde : Jacquelin évoque sa faillite sur les relais

Biathlon - Coupe du Monde : Jacquelin évoque sa faillite sur les relais©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, Media365, publié le samedi 26 décembre 2020 à 19h11

Un mois après le début de la saison, Emilien Jacquelin fait un premier constat de ses performance. Le Dauphinois, très décevant dans l'exercice du relais, se dit partagé.


Les fêtes de Noël sont l'occasion pour les biathlètes de faire une pause, près d'un mois après le début de la saison. Ainsi, l'heure du premier bilan a sonné. Pour Nordic Magazine, Emilien Jacquelin est revenu sur les premières semaines de compétition à Kontiolahti (Finlande) puis Hochfilzen (Autriche). « Je me trouve de plus en plus naturel avec mes qualités et mes défauts. Je cours à ma manière, déclare-t-il, conscient de ses qualités. Cette année, j'ai les moyens de vraiment jouer devant sur toutes les courses. Il m'a fallu un peu de temps pour digérer l'an dernier, ce changement de statut. » Le Français est sixième au classement général et a terminé à deux reprises sur la deuxième marche du podium. Les deux fois sur la poursuite de Hochfilzen. Néanmoins, s'il se sent capable de concurrencer les meilleurs biathlètes, le Dauphinois a trop tendance à se saborder sur les relais.

Du positif en individuel, le cauchemar en relais

Dans cet exercice, l'intéressé a d'ailleurs plombé deux fois l'équipe de France en autant de courses. Une épreuve cauchemar qui l'a poussé à « souhaiter à l'équipe que le prochain relais soit sans moi ». Le problème est mental, et Jacquelin espère rapidement remédier à cela. « Pour gagner, comme je le dis souvent, il faut accepter de pouvoir perdre. Sur les relais, je n'ai tellement pas envie de faire une mauvaise prestation pour l'équipe que j'en fais une mauvaise. C'est à moi de changer mon état d'esprit en n'étant pas à assurer pour l'équipe mais à être moi-même, en prenant des risques. C'est plus mental que technique parce que les trois quarts du boulot sont faits. » Emilien Jacquelin tentera de se racheter dès le 4 janvier à Oberhof (Allemagne) où relais mixte et relais masculin seront au programme de l'équipe de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.