Judo - Championnats du monde : Buchard décroche la médaille de bronze

Judo - Championnats du monde : Buchard décroche la médaille de bronze©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 07 octobre 2022 à 14h35

Grâce à sa Amandine Buchard, la France a décroché sa première médaille aux championnats du monde de Tashkent. Elle est en bronze, dans la catégorie des -52kg !


Première médaille pour la France aux championnats du monde de Tashkent ! Amandine Buchard a décroché la médaille de bronze ce vendredi lors du deuxième jour de ces Mondiaux en Ouzbékistan, dans la catégorie des -52kg. Médaillée de bronze en 2014 (en -48kg) et en 2018, la judokate de 27 ans a ajouté une nouvelle troisième place à sa collection. Même si elle visait l'or et qu'elle avait réussit une excellente matinée (deux victoire sur ippon, une au golden score), la native de Noisy-le-Sec avait fort à faire en demi-finale face à la Japonaise Uta Abe (22 ans), qui l'avait battue six fois sur sept par le passé, et notamment en finale des derniers Jeux Olympiques de Tokyo. Lors de ce combat, Buchard a bien résisté, poussant son adversaire à disputer la prolongation, mais après 2'48 de golden score, Abe a fini par mettre ippon sa rivale.

Buchard enchaîne les médailles 

La judoka française a dû immédiatement se remobiliser pour disputer le combat pour le bronze, contre la Mongole Khorloodoi Bishrelt, médaillée de bronze des derniers championnats d'Asie. Et face à cette judokate de 24 ans, qu'elle avait battue deux fois en deux combats, Amandine Buchard est parvenue à l'emporter sur un waza-ari. La Française a mis du temps à sourire, car elle était clairement venue pour l'or, mais cela reste une troisième médaille mondiale, et une quatrième compétition internationale d'affilée où elle monte sur un podium, après les Mondiaux 2018 (bronze), l'Euro 2019 (bronze), l'Euro 2021 (or), les JO 2021 (argent). Une valeur sûre du judo français !

La famille Abe reste au sommet

Une fois de plus, Amandine Buchard est tombée face à la future gagnante, car c'est de nouveau Uta Abe qui a décroché le titre mondial, après un combat qui a duré 10'14 face à la Britannique Chelsie Giles. La Kosovare Distria Krasniqi a quant à elle décroché l'autre médaille de bronze, au détriment de l'Israélienne Gefen Primo. Quelques minutes plus tard, comme cela avait déjà été le cas aux JO de Tokyo, le frère d'Uta Abe, Hifumi (25 ans), est devenu champion du monde des -66kg, en battant son compatriote Joshiro Maruyama. Quelle famille ! Le bronze est revenu au Sud-Coréen Baul An et au Moldave Denis Vieru.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.